118 hadjis pris en charge par le Président Bouteflika se rendent aujourd’hui aux Lieux Saints de l’Islam

0
130
 Hadj 2018H

Cent dix-huit hadjis parmi les personnes âgées et démunies, pris en charge par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, se rendront, ce jeudi, aux Lieux Saints de l’Islam, pour accomplir les rites du Hadj.

  Dans une déclaration à la presse, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, qui a présidé, hier, à Alger, en compagnie du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, un déjeuner en l’honneur de ces hadjis, a indiqué qu’il s’agit de 118 hadjis choisis parmi les personnes âgées et démunies, dont 51 femmes, originaires des différentes régions du pays. Eddalia a affirmé que le ministère avait veillé à «réunir toutes les conditions pour la réussite de cette opération de solidarité, à travers la prise des mesures nécessaires, afin d’assurer un bon séjour aux hadjis dans les Lieux Saint de l’Islam», faisant part de la mobilisation d’une équipe d’administrateurs et de médecins munis des équipements nécessaires et de médicaments, outre des guides chargés de l’orientation et de l’accompagnement des hadjis. La ministre a appelé les hadjis à «l’entraide et à la solidarité et à se conformer aux orientations et conseils de l’équipe l’accompagnant, tout en veillant à donner une image positive des hadjis algériens et à bien représenter le pays». A cette occasion, elle a salué cette initiative «louable», décidée depuis plusieurs années par le président de la République, à travers la prise en charge de personnes démunies pour leur permettre d’accomplir les rites du Hadj. Pour sa part, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a indiqué que «toutes les conditions nécessaires ont été réunies de façon à assurer le bien-être des hadjis, lors de l’accomplissement du pèlerinage».

Ali O.