11e Fcims : La Suède, la Russie et le Japon sur la scène de l’Opéra d’Alger

0
485

 Des formations musicales de  la Suède, de la  Russie et  du Japon se sont produites mardi à l’Opéra d’Alger  Boualem-Bessaih dans le cadre du 11e Festival culturel international de  musique symphonique (Fcims).

Au quatrième jour de cet évènement dédié à la musique symphonique (ouvert  samedi dernier), le trio suédois Alexa, Yokohama Sinfonietta et l’orchestre  russe Servernaya Venezia se sont succédé sur la scène de l’opéra d’Alger  durant trois heures devant un public enchanté. En première partie de cette soirée, le trio de Stockholm Alexa, a revisité  des pièces universelles de grands compositeurs de renom à l’image du  Suédois Bo Linde (1933-1970), l’Autrichien Anton Webern (1833-1945) et la  chanteuse et compositrice belge Eva Dell’Acqua. La soprano Alexandra Büchel, le pianiste Love Darwinger et le  violoncelliste Chrichan Larson ont impressionné le public en exécutant de  célèbres pièces comme  « From Akhmatova songs » du compositeur britannique de  musique classique John Kenneth Tavener ou encore « From fourteen songs of  spring »  de Bo Linde.  Le trio, qui excelle également dans la musique  contemporaine, a gratifié le public d’une palette de pièces improvisées. L’ensemble japonais « Yokohama Sinfoneitta »  a déroulé, à son tour, un  répertoire mixte et varié à travers une combinaison sublime du piano, le  violon et le basson accompagnant des chants envoûtants exécutés par la  mezzo-soprano Taeka Hino . L’ensemble qui compte le pianiste Toshiki Usui et la violoniste Eri Takeya  parmi ses « brillants » membres, a puisé dans le répertoire  japonais en  exécutant des classiques de Kizaburo Hirai, Kosaku Yamada, Matsushima Ondo  et l’incontournable compositeur Mozart, entre autres. En dernière partie de cette soirée, Servenaya Venezia, une des brillantes  formations musicales à Saint-Pétersbourg, s’est illustrée par des  performances de ses jeunes musiciens talentueux. Dirigé par Eduard Tomsha, un virtuose du violon, l’orchestre composé d’une  quinzaine de musiciens professionnels, a gratifié le public d’une brochette  de pièces universelles, úuvres de compositeurs universels à l’image de  Georges Bizet (1838-1875), Gioachino Rossini (1792-1868) et Tchaikovsky. Des membres du corps diplomatique  accrédité en Algérie ont assisté à ce  spectacle, très applaudi par un public interactif et nombreux. Une quinzaine de pays, dont l’Egypte invitée d’honneur, prennent part au  11e Festival international de musique symphonique  qui se poursuit jusqu’au  17 octobre à l’Opéra d’Alger avec au programme de la soirée de mercredi  l’Allemagne, la Tunisie et la Syrie.

Benadel M