126 affaires criminelles traitées durant le mois de mars grâce au système  AFIS

0
195

Un total de 126 affaires criminelles liées aux  atteintes aux personnes et aux biens ont été traitées durant le mois de  mars permettant d’identifier les auteurs présumés grâce au système  automatique d’identification des empreintes digitales AFIS, indiquait un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

« A ce titre, l’exploitation par les stations principales de l’identité  judicaire, des traces inconnues enregistrées dans la base des données du  système AFIS, a permis de résoudre (09) affaires se traduisant par : 02  affaires de faux usage de faux, 06 affaires de vols et une affaire de  trafic illicite de véhicule ». Les stations principales et secondaires de l’identité judicaire relevant  des 48 sûretés de wilaya, par leurs stations d’enrôlement multifonction  AFIS, « ont  résolu également 117 autres affaires criminelles durant cette  même période à savoir, des affaires de vol par effraction, escalade et de  vol de véhicule, des affaires de dégradation de bien d’autrui, des affaires  de faux, usage de faux et notamment les affaires liées au trafic illicite  de stupéfiants et de psychotropes, souligne le communiqué.