14 opérations commises dans 8 wilayas: Démantèlement d’une bande de 14 escrocs

0
694

Les cas d’arnaques et d’escroqueries sont devenus ces dernières années légion en Algérie et le nombre des affaires traitées par les services de sécurité a connu une hausse vertigineuse. Récemment, les services de la Gendarmerie nationale sont parvenus à démanteler une bande composée de 14 malfaiteurs qui s’adonnaient à leur sport favori, en l’occurrence l’escroquerie des commerçants de gros et des importateurs.

Selon un communiqué de presse de la cellule de communication du commandement de la GN, les mis en cause comptent à leur actif 14 opérations similaires commises dans plusieurs wilayas du pays, à savoir Sétif, Relizane, Blida, Tiaret, Tizi-Ouzou, Alger, Boumerdès et Mostaganem. Tout a commencé au cours du mois d’avril dernier lorsqu’un commerçant s’est présenté à la brigade territoriale de la gendarmerie de Zemmoura (Relizane) pour porter plainte contre des inconnus pour escroquerie. Il a raconté avoir reçu un appel téléphonique de la part d’un acheteur qui a souhaité acquérir 2 300 kg de cacahuètes d’un montant global de 657.800 DA. A sa rencontre au lieu fixé, l’acheteur était en compagnie de trois autres personnes qui ont chargé la marchandise à bord d’un camion tandis, que le quatrième a accompagné la victime à bord de son véhicule vers la ville de Relizane pour lui remettre son argent. Mais en cours de route, le mis en cause s’est jeté de la voiture avant de prendre la fuite. Après les recherches et investigations, les gendarmes ont réussi, deux mois plus tard, à arrêter les quatre mis en cause en flagrant délit d’escroquerie dont la victime était un commerçant de la wilaya de Sétif. L’identification des mis en cause a révélé qu’ils sont tous des repris de justice et les investigations entreprises ont permis la saisie d’un véhicule, huit téléphones portables, un permis de conduire falsifié et une facture non conforme. Les enquêteurs ont révélé que les membres de cette bande de malfaiteurs ont l’habitude d’escroquer des commerçants, notamment des grossistes et des importateurs qui affichent leurs coordonnées sur des panneaux publicitaires. Le mode opératoire consiste à utiliser des fausses identités, à collecter des numéros de téléphone des commerçants de gros et des importateurs pour les contacter ensuite en se faisant passer par des commerçants détaillant avant de préciser la date et l’endroit de la transaction, généralement situé à l’entrée des villes. Le jour du rendez-vous, les malfaiteurs déchargent la marchandise dans un camion loué, auparavant, pour ensuite le transporter dans un entrepôt, loin du lieu de la rencontre. Enfin, l’un des malfaiteurs accompagne la victime à bord de son véhicule à l’intérieur de la ville pour prétendre lui remettre son argent, et en cours de route, il fait semblant de descendre pour lui ramener son argent puis il prend la fuite dans un autre véhicule appartenant à son acolyte. Les mis en cause ont été présentés devant la justice qui les a placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs et escroquerie.