Afin de bénéficier des dispositions réglementaires en vigueur: Le MDN appelle le «reste» des terroristes à déposer les armes

0
896
Photo L'Echo d'Algérie@

Le ministère de la Défense nationale (MDN) appelle les terroristes qui sont encore dans les maquis à descendre et déposer les armes pour bénéficier des dispositions de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. Dans un communiqué rendu public, hier, le MDN donne une seconde chance aux terroristes de se repentir.
«Le ministère de la Défense nationale lance une autre fois un appel au reste des terroristes pour qu’ils saisissent l’opportunité de bénéficier des dispositions réglementaires en vigueur, à l’instar de ceux qui se sont rendus aux autorités sécuritaires», lit-on dans ce communiqué dans lequel le MDN fait état d’un
terroriste qui s’est rendu à El Milia, dans la wilaya de Jijel. Il s’agit de D. Fares dit Abou Oussama qui s’est rendu, hier, 17 septembre 2017, aux autorités militaires
près d’El Milia, à l’est de la wilaya de Jijel – 5e Région militaire.

Le dit terroriste, qui avait rallié les groupes terroristes en 2005, était en possession d’un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, trois chargeurs de munitions garnis et une paire de jumelles», précise le MDN. Il n’est pas le premier terroriste à se rendre aux autorités militaires ces dernières années. Au début du mois courant déjà, deux terroristes se sont rendus aux forces de l’ANP dans la même région de Jijel. Il s’agissait d’Abdelhakim B., dit Abou Doujana et de Yazid K., surnommé Almouthana. Les deux individus ont rejoint les groupes terroristes en 1992 et 1993. Selon le MDN, «les deux terroristes avaient en leur possession deux Kalachnikovs et six chargeurs de munitions».La lutte antiterroriste se poursuit. En face, les groupes terroristes tentent des coups d’éclat. C’est le cas du lâche attentat terroriste de Tiaret qui a coûté la vie à deux policiers. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a affirmé, hier, à Alger, que «la présence des forces de sécurité ne suffit pas à elle seule pour combattre les résidus du terrorisme», mettant en avant la nécessité d’œuvrer au développement du sens de la vigilance et du signalement chez le citoyen afin de circonscrire la menace terroriste. «Il faut tirer les enseignements de l’attentat lâche perpétré récemment à Tiaret», a déclaré Ouyahia devant les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors de la présentation du plan d’action du gouvernement. Le Premier ministre estime que la préservation de la sécurité et de la stabilité est une préoccupation majeure et une priorité pour le gouvernement.

«L’ANP est prête à faire face à toute menace d’où qu’elle vienne»

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, a tenu à rendre hommage aux forces de l’armée pour leur engagement dans la préservation de la sécurité du pays, de sa stabilité et de sa souveraineté. «Avec cet élan professionnel fructueux, dévoué et ambitieux, je saisis cette occasion, notamment pour réitérer que la préservation de ce cher acquis historique, arraché par notre peuple avec armes et feux et suite à d’énormes sacrifices consentis, est un cher et précieux legs auquel l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, a prêté serment, sous le commandement et les orientations de son Excellence Monsieur le Président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, à conserver et à assumer parfaitement ses responsabilités, grâce à ce que recèle ce trésor recouvré qu’est l’indépendance, comme une grande valeur nationale, pour l’ensemble des personnels de l’ANP», a-t-il lancé à l’adresse des différents personnels de l’Armée. Ces derniers, de toutes leurs catégories et niveaux de commandement, «méritent de ma part, aujourd’hui, tout le respect et la reconnaissance, car ils ont fait preuve à travers leur permanente mobilisation sur tous les remparts du pays, qu’ils sont des fidèles fils de la Patrie. Grâce à eux, l’Algérie sera toujours à l’abri de toute menace ou dessein maléfique et demeurera préservée par Allah le Tout-Puissant, et gardée par ses fils honorés par le port du message de leurs aïeux et qui poursuivront leur honorable parcours, au sein de leur peuple libre, brave et uni», a-t-il souligné. Le général de corps d’armée a assuré, en outre, que «l’une des exigences les plus importantes de la conscience de l’élément militaire de l’ampleur de la responsabilité qui lui incombe est sa parfaite compréhension de la nature et de l’immensité des défis qui entourent sa Patrie, et sa conviction de l’impératif de leur faire face et de les relever à tout moment, et c’est ainsi que survient l’empreinte de l’effort de préparation, d’instruction, et de sensibilisation, et leur impact sur la construction de la personnalité de l’élément militaire, en adéquation avec les exigences de la vie professionnelle militaire, compte tenu du régime particulier et des critères spécifiques qui la distinguent». Dans ce contexte, et afin de garantir l’ancrage de cette conduite professionnelle vitale entre les rangs de l’ANP, «il ne m’importune aucunement de rappeler et de réitérer encore l’importance, voire l’impératif de rehausser le niveau d’instruction et de préparation au combat, afin d’assurer à nos Forces armées, dans toutes leurs composantes, le rang mérité, digne de la mémoire de nos valeureux aïeux, fils de l’ALN, qui ont fait don de leur jeunesse, qui ont sacrifié, au nom de l’Algérie, ce qui leur est le plus cher, et ont ainsi donné au devoir national son sens véridique», a-t-il relevé. Il a appelé l’ensemble des personnels et des cadres à la nécessité de s’acquérir du sens de responsabilité qui «doit être un fondement méthodologique noble et sacré méritant tout le respect», tout en insistant sur la nécessité de «se munir, voire s’accrocher au sens de la responsabilité, auquel nous devrions tous veiller, chacun dans son domaine de compétence et dans le cadre de ses prérogatives, à en faire un fondement méthodologique noble et sacré, complètement et parfaitement appliqué. Sans aucun doute». Cela, dira-t-il encore, «ne saurait être atteint si l’élément ne voyait en la responsabilité l’un des moyens permettant au militaire, de toutes catégories, grades et fonctions confondus, de contribuer à l’optimisation des capacités de son Armée et de lui permettre de toujours être prête à faire face à tout imprévu». Gaïd Salah n’a eu sans cesse d’affirmer que «la réussite des éléments militaires dans leur vie professionnelle, demeure étroitement liée au degré de la discipline et du respect de la nature particulière et des caractéristiques spécifiques requises par la vie militaire, en termes de profession et de conduite », expliquant que «ce sont des mœurs couvrant les domaines d’instruction, de préparation et de sensibilisation qui doivent être ancrées dans les esprits des personnels, et c’est ainsi que se dévoile la corrélation entre l’effort professionnel sur le terrain et les efforts d’enseignement et de préparation, comme se dévoile l’ampleur de leur impact sur le présent et l’avenir de l’élément militaire». Le général de corps d’armée a salué, par la même occasion, les personnels de l’ANP «mobilisés dans tous les recoins du pays, déterminés à veiller en permanence, à préserver la souveraineté de l’Algérie et de faire face à toute menace d’où qu’elle vienne» et qui ont réitéré leur «entière disposition à contrecarrer toute éventuelle menace contre l’Algérie et son peuple».