Laifa Rachid, l’adolescent pris à parti à Dar El Beida n’est pas mort à cause des violences qu’il a subi

0
412

Le décès de Laifa Rachid, cet adolescent de 16 ans pris à parti par des individus mercredi à Dar El-Beïda (Alger) n’est pas dû aux violences qu’il a subies mais serait dû plutôt à des problèmes de santé. L’enquête toujours en cours devrait définir avec précision les causes de sa mort, a indiqué vendredi le procureur de la République près le tribunal d’El-Harrach, Mohamed Maâtallah. Suite à certaines informations concernant le décès du lycéen de 16 ans, Laïfa Rachid, survenu le 30 novembre dernier, le procureur a tenu à préciser dans une déclaration à la presse que le rapport d’autopsie effectuée par des médecins de l’hôpital Zmirli d’El-Harrach a conclu que la mort « n’était pas due à des violences ». « Une crise cardiaque due à une maladie ou à une autre raison serait la cause du décès », a déclaré Mohamed Maâtallah en se basant sur le rapport d’autopsie établi vendredi par le docteur Recham. Le document précise que les traces de violence constatées sur la tête et au dos de la victime n’avaient pas de lien avec le décès. Le procureur, qui attend d’autres résultats de l’enquête confiée à la police judiciaire de Dar El-Beïda pour disposer de détails supplémentaires sur cette affaire, n’a pas donné de précisions sur les circonstances exactes du décès. Ennahar TV avait rapporté que le  lycéen avait été battu à mort par des inconnus, le 30 novembre dernier.