Du nouveau pour la formule Logement promotionnel aidé :«Les inscriptions se feront au niveau des communes», annonce Temmar

0
332

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a annoncé, hier, à Alger, que les inscriptions à la formule Logement promotionnel aidé (LPA) se feront au niveau des communes.

Les inscriptions à la formule LPA se feront au niveau local. «Le président de l’Assemblée populaire communale étant le plus mieux placé pour connaître la situation de ses administrés», a affirmé Temmar en réponse aux préoccupations des députés lors d’une réunion avec la Commission finances et budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée au débat autour du projet de règlement budgétaire de 2015. Cette formule s’articule autour de l’organisation de l’aspect financier afin de préserver les ressources financières à travers le flux des fonds par la Caisse nationale du logement (CNL) pour assurer la poursuite des opérations de réalisation. Le ministre a souligné que cette formule est le résultat d’une révision de plusieurs programmes «éparpillés» depuis des années, qui ont été, a-t-il dit, recyclés et regroupés en un programme comprenant 70 000 unités. L’instruction sera adressée aux wilayas au cours de cette semaine, a indiqué le ministre, relevant que les wilayas avaient transmis au ministère de tutelle les plans cadastraux, exception faite de la wilaya de Tizi-Ouzou qui connaît des problèmes avec les propriétaires privés. Le secteur ne va pas recourir aux terrains agricoles pour couvrir le foncier nécessaire à la réalisation de cette formule. Dans le Grand Sud, des agglomérations de logements individuels seront réalisées suivant la nature de chaque région, en laissant le choix au responsable local pour l’aspect externe et au bénéficiaire pour l’aménagement interne. Pour ce qui est de la formule Logement locatif promotionnel, le ministre a fait état du lancement, dans les prochaines semaines, de l’opération-pilote. Le ministre a indiqué que cette opération est désormais devenue une exigence pour la gestion du dossier de logement, au vu du changement dans la situation financière du pays. Selon Temmar, le loyer mensuel sera abordable et adapté en fonction des capacités de chaque citoyen, de même qu’il sera pris en considération la nature de chaque région. «Il n’existe pas de solution à la crise du logement en 2018, nous devons œuvrer à la gestion du dossier en vue de rattraper le retard et satisfaire, dans une large mesure, la demande», a poursuivi Temmar qui a souligné que le secteur œuvrait à éradiquer 80% des problèmes avant la lancement des projets. Cette formule permettra aux citoyens de changer de wilaya, en toute liberté, de changer le type de logements en passant de 2 pièces jusqu’à 5 pièces, et ce, en fonction du nombre des membres de la famille. Parallèlement, elle permettra de créer un marché de l’immobilier locatif, selon le ministre qui a affirmé que le secteur soutiendra ce mode, en ce sens que d’autres réunions seront tenues en vue d’apporter de plus amples éclaircissements sur la formule Logement locatif promotionnel.

Les modalités d’acquisition de logement en Algérie fixées pour la communauté algérienne à l’étranger

D’autre part, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a, désormais, fixé les modalités d’acquisition de logement promotionnel public (LPP) en Algérie pour les membres de la communauté algérienne établie à l’étranger, dans le cadre des mesures prises par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Dans une note d’information adressée à la communauté algérienne, le ministère a expliqué que ces logements sont destinés aux acquéreurs non-résidents (en Algérie) qui ne possèdent pas ou n’ont pas possédé en qualité de propriétaires, ni eux ni leur conjoint, sur le territoire national un bien à usage d’habitation, à l’exception d’un logement de type F1, un lot de terrain à bâtir et qui n’ont pas bénéficié d’une aide financière de l’Etat pour l’acquisition ou la construction d’un logement. Le dossier de demande d’acquisition d’un logement promotionnel public devra être transmis par le postulant à l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI). Le postulant devra constituer un dossier comprenant une demande d’achat du logement, une copie de la pièce d’identité nationale, un certificat de résidence à l’étranger et une déclaration sur l’honneur signée par le demandeur et légalisée au niveau du consulat du pays de résidence, attestant qu‘il n’a pas bénéficié, ni lui ni son conjoint, d’un logement public, d’un lot de terrain ou d’une aide financière de l’Etat pour l’acquisition d’un logement ou dans le cadre de l’auto-construction d’un logement. La note d’information, qui doit connaître dans les prochains jours une large diffusion en direction des membres de la communauté, indique que l’inscription préliminaire du demandeur doit s’effectuer en ligne à l’issue de laquelle un récépissé de dépôt lui sera délivré avec un numéro d’enregistrement et un mot de passe pour le suivi et l’aboutissement de sa demande. Le demandeur du LPP aura la possibilité de choisir son logement entre le F3 de 80 m2 , le F4 de 100 m2 et le F5 de 120 m2 , avec une tolérance de plus au moins de 5 %. En matière d‘organisation fonctionnelle de ces logements, leur orientation doit assurer, précise-t-on, l’ensoleillement du séjour, de la cuisine et en partie des chambres, dont la surface minimale de ces dernières est de 12 m2 . Pour le prix des logements, le ministère précise que la détermination du coût du LPP s’effectuera conformément à l’arrêté interministé- riel du 11 septembre 2016 portant sur les modalités de calcul du prix de cession, publié au Journal officiel No 62 du 23 octobre 2016, qui définit les indicateurs référentiels pour le calcul du prix, sans pour autant avancer un montant précis.