Bedoui rencontrera demain les nouveaux P/APW et P/APC: De nouvelles orientations pour la gestion des collectivités locales

0
376
Photo L'Echo d'Algérie@

Le ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, présidera demain, au Centre international des conférences (CIC) Club des Pins, une rencontre nationale d’orientation au profit des présidents d’APW et d’APC issues des dernières élections municipales du 23 novembre dernier, où seront examinés les axes et les grandes lignes stratégiques devant être suivis par les élus locaux pour relancer le développement local durable.

Selon l’inspecteur général du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Sadini Abderrahmane, cette rencontre nationale regroupant les présidents d’APW et d’APC sera l’occasion d’examiner les axes stratégiques relatifs au développement local durable et ce, dans le cadre des festivités de célébration de la 51e Journée nationale de la commune qui coïncide avec la promulgation de la loi relative à la commune le 18 janvier 1967. Cette rencontre qui marque le début du mandat des présidents d’APW et d’APC en présence de ministres de plusieurs secteurs, est importante, d’autant que plusieurs présidents d’APW et d’APC exercent pour la première fois leurs fonctions à la tête d’assemblées élus, a souligné le même responsable. La rencontre permettra, selon Sadini, de mettre l’accent sur la poursuite de l’amélioration du fonctionnement des services de la commune, notamment l’activation de la fonction économique de la commune, outre l’attachement aux nouveaux principes du développement local durable basés sur l’utilisation des énergies favorables à l’environnement, et l’accélération du processus de modernisation des services communaux et des infrastructures publiques. A l’occasion de la Journée nationale de la commune, un programme riche sera mis en place au niveau de la commune de Baraki (Ouest d’Alger).

Le choix de cette commune est dicté par des considérations symboliques, notamment les sacrifices énormes qu’elle a consentis au cours de la décennie noire, outre le fait qu’elle symbolise la réussite de la Charte de paix et de réconciliation nationales, initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika en 2005, à travers l’adhésion de ses citoyens à cette démarche. Sadini a ajouté qu’il sera procédé, à cette occasion, au lancement du service du guichet électronique unique au niveau de la commune de Baraki et à l’inspection de plusieurs structures au niveau du quartier de Bentalha qui a vécu des évènements dramatiques dans les années 90 et qui est aujourd’hui un bel exemple de développement. Il faut dire que le gouvernement, sous la conduite du Premier ministre Ahmed Ouyahia, semble résolument engagé et plus que jamais déterminé à poursuivre les efforts consentis en termes de développement et de modernisation du service public en vue d’insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des collectivités locales. Il s’agit de traduire dans la réalité les instructions données en ce sens par le chef de l’Etat qui avait fait de la prise en charge des préoccupations des citoyens et de l’amélioration de leur cadre de vie l’une de ses priorités. Cela a amené le ministre de l’Intérieur à relever que le développement local sera l’axe principal dans l’agenda de son département après l’achèvement de l’opération de modernisation de l’administration. Les efforts seront axés ainsi sur la relance du développement local à travers l’activation du rôle des communes et l’amélioration de leurs performances.

C’est à ce titre que l’administration centrale a été dotée d’un observatoire national pour le service public dans le cadre des différentes mesures engagées par l’Etat pour l’amélioration du service public et rapprocher davantage le citoyen de l’administration. Cette mesure vise vise à poursuivre la performance et l’évaluation de l’efficacité de service public. Il s’agit, en fait, de traduire, dans les faits, l’un des principaux engagements du gouvernement en vue de faire participer le citoyen aux différentes actions et réflexions œuvrant pour l’amélioration du service public, ainsi que les conditions d’accueil et d’orientation des citoyens au sein de l’administration locale. Lors des différents Conseils des ministres qu’il a présidés, le président de la République n’a eu de cesse d’insister sur la célérité avec laquelle les pouvoirs publics devaient répondre aux attentes de la population notamment la jeunesse, par la construction d’une économie compétitive et diversifiée garantissant la pérennité du développement national et de la politique de justice sociale. Partant de ce constat, le gouvernement est en voie d’adopter une nouvelle approche en vue de booster l’investissement et donner un véritable coup de fouet au développement local, tout en étant conscient que cela passe inévitablement par une lutte sans merci contre toutes les formes de corruption et de bureaucratie. Selon le ministère de l’ Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, les nouveaux cadres ont été choisis parmi ceux ayant occupé différents postes de responsabilité au niveau des administrations locales et jouissant d’une expérience dans le domaine de la gestion publique locale.

Bedoui avait relevé, à ce titre, que la nouvelle stratégie des pouvoirs publics visant à moderniser l’administration et à la rapprocher davantage du citoyen «doit être accompagnée par une utilisation rationnelle des moyens humains et matériels». Il s’agit plus particulièrement d’éradiquer le phénomène de la bureaucratie et améliorer davantage la relation entre le citoyen et l’administration, avait expliqué le ministre, tout en insistant sur la nécessité de relever le défi pour être au diapason des nouvelles technologies afin d’arriver à une administration électronique par excellence en vue d’alléger les procédures de délivrance des documents biométriques. L’étape de passer à une administration moderne et électronique nécessite aussi la formation et le recyclage du personnel de l’administration locale.