23 œuvres en compétition pour l’Olivier d’Or pour cette 17e édition du Festival culturel national du film amazigh

0
381

Vingt-trois films au total sont officiellement en compétition pour l’Olivier d’Or, la plus haute distinction du Festival culturel national annuel du film amazigh (FCNAFA) dont la 17e édition se tiendra du 28 février au 4 mars prochain dans la wilaya de Tizi-Ouzou, a annoncé le Commissaire de cette compétition cinématographique, Amar Tribeche.

Il s’agit de 4 longs métrages, 10 courts métrages, 6 films documentaires et trois d’animation dans les variantes chaouie, mozabite et kabyle qui ont été sélectionnés pour cette nouvelle édition et ce, sur une quarantaine de films déposés, ont indiqué le commissaire du FCNAFA et la directrice locale de la culture, Nabila Goumeziane lors d’une conférence de presse qu’ils ont animée conjointement à la maison de la culture Mouloud-Mammeri. Cette nouvelle édition sera dédiée à la mémoire des défunts artistes Djamel Allam et Youcef Goucem et coïncidera avec la commémoration du 30e anniversaire de la disparition de l’écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri, a indiqué Nabila Goumeziane. Cette manifestation sera ponctuée de plusieurs activités culturelles dont une exposition, des conférences sur le cinéma et un atelier de formation en écriture du scénario, selon le programme remis à la presse. Parmi les films en compé- tition et dans la section documentaire JSK asmi Tervah, la joyeuse saga des Kanaris de Abderezak Larbi Cherif dédié au club phare de la Kabylie, Asefrek n yiduman di Bouzgan de Djamel Bacha qui aborde le tri des déchets ménagers et la préservation de l’environnement par les habitants de certains villages de la commune de Bouzguène, à l’instar de «Sahel et Ahriq» et «Juba II» de Mokrane Aït Saâda. Les cinéphiles pourront également découvrir à l’occasion de ce festival quatre long métrages, à savoir, Isegmi n tayri de Lounes Medjnah, Le rival un film d’action de Nassim Khelladi, Tamachahut n Selyouna un film inspiré d’une légende locale autour d’une princesse réalisé par Aziz Chelmouni et «le choc» de Karim Mouali.

La catégorie court métrage intéresse à plusieurs sujets de la vie dont la pauvreté avec Aygher a dunit de Nabil Chalal, le temps qui passe avec I tazzalen Isegwasen de Djamel Ould Braham et La bouteille d’ailleurs de Nabil Meziani. La catégorie films d’«animation», qui n’a pas enregistré de films sélectionnés lors de la pré- cédente édition, revient cette année avec trois productions qui sont Debza u Dmagh d’Ahmed Hadibi, inspiré de la chanson éponyme du chanteur Slimane Azem, Ighalen i Dduklen de Rabah Hattabi et War, Derz lfetna de Amar Amarni. Officielle qui se tiendra au théâtre régional Kateb Yacine sera marqué par la projection du court métrage Banc Public de Djamel Allam produit en 2012 et qui avait décroché à la 13e édition du FCNAFA le prix l’Olivier d’Or dans cette catégorie. La projection des films en compétition aura lieu du 1er au 3 mars à la salle des spectacles de la maison de la culture Mouloud-Mammeri qui abritera également la cérémonie de clôture le 4 mars prochain. Les films en lice pour l’Olivier d’Or seront projetés dans la grande salle de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri à raison de trois séances quotidiennes (une la matinée et deux l’après-midi) entre le 25 et le 27 de ce mois. Un programme de proximité, à travers plusieurs localités de la wilaya, a été également tracé, a observé le commissaire du FCNAFA. Amar Tribèche a souligné lors de cette conférence que les échos qui lui sont parvenus de la commission de visionnage sont plutôt «favorables» quant à la qualité des films sélectionnés. «La productrice et docteur en cinéma Malika Laïchour, connue pour sa rigueur sur la question qualité, m’a dit que le jury a été agréablement surpris par la fraîcheur, la qualité et la poésie de films sélectionnés».