29e mardi des étudiants: La mobilisation reste très forte

0
39
29e marche des étudiants à Alger. Ph :Fateh Guidoum / PPAgency

Pas de répit pour les étudiants en ce jour férié de « Achoura ». Ils étaient  des milliers à se rassembler hier matin  à la place des martyrs à Alger pour entamer leur marche de protestation hebdomadaire.

Une mobilisation qui reprend graduellement de l’ampleur avec la fin des vacances universitaires. Ainsi donc des dizaines de milliers de manifestants ont battu le pavé, hier  à Alger, pour exprimer, une nouvelle fois, leur rejet de l’élection présidentielle et exiger le départ du pouvoir en place. Le 29e mardi a mobilisé des foules nombreuses qui ont rejoint les rangs des étudiants pour réclamer une période de transition.  Les marcheurs ont scandé des slogans très virulents contre Ahmed Gaïd Salah et Abdelkader Bensalah, respectivement  chef d’état-major de l’armée et chef de l’Etat par intérim. Karim Younes, coordinateur de l’instance dite de dialogue et de médiation n’ont pas échappés à la colère des manifestants. Les marcheurs ont réitéré leur rejet de l’élection présidentielle, en exigeant le départ des symboles du régime : « Makach el vote maa el3issabat (pas d’élection avec les gangs) ».Les marcheurs, qui ont démarré à 10h40 de la Place des martyrs ont atteint le centre de la capitale vers midi. Ils avaient parcouru Bab Azzoun et la rue Ben M’hidi en présence d’un dispositif policier dès plus imposants, notamment autour de la Grande poste. Sur les pancartes brandies ce matin on pouvait lire, entre autres messages : « Etat civil, non militaire », « libérez les détenus d’opinion » ou encore «  ma voix n’arrive pas à la télévision, comment voulez-vous qu’elle arrive aux urnes ? ». AEn début d’après midi de la FAC centrale, des centaines de manifestants, hommes et femmes, chantaient « mon père m’a conseillé de ne pas voter pour les gangs » ! Une demi-heure plus tard,  les manifestants résistent face aux agents de la police qui ont tenté de les disperser. La marche de ce 29e mardi avait  pris fin  peu avant 15 heures.

 Ali Zaanoun