3e édition du Salon « Textyle-expo » Youcef Yousfi : « le premier « jean » fabriqué en  Algérie verra le jour en mars prochain »

0
639
Photo: ©-PPAgency

La 3e édition du Salon international du textile,  de l’habillement et du cuir « Textyle-expo » inauguré, lundi, au Centre  international des conférences (CIC) « Abdelatif Rahal » à Alger, a mis en  avant le savoir-faire des professionnels du secteur dans plusieurs  filières.

Plusieurs pays prennent part à cette 3e édition du Salon international du  textile qui se poursuivra jusqu’au 23 janvier, à l’instar de la Turquie, de  la Chine, de la Tunisie, du Maroc, de l’Inde, du Pakistan et de l’Egypte  qui ont présenté aux visiteurs les productions respectives de leurs pays. Lors de sa visite au salon, le ministre de l’Industrie et des mines,  Youcef Yousfi s’est rapproché des différents producteurs et gérants  d’entreprises pour prendre connaissance des réalisations accomplies et de  leurs préoccupations, les incitant à augmenter la production et le volume  des exportations vers l’étranger. Dans une déclaration à la presse, le ministre a affirmé l’inscription de  plus de 4.000 projets d’investissement dans le secteur de l’industrie et  des mines en 2018 pour une valeur globale de plus de 1.600 milliards de  dinars. L’industrie textile a connu un bond qualitatif en Algérie, a indiqué le  ministre, rappelant que le complexe spécialisé dans l’industrie textile  permettra de confectionner, en mars prochain, le premier « jean » fabriqué en  Algérie, avec la garantie de près de 4.000 à 5.000 postes d’emploi à la fin  2019. Le complexe de Relizane, le plus important en Afrique dans l’industrie  textile (société mixte algéro-turque) assurera la production de 12 millions  de jeans, dont 60% destinés à l’exportation. Cette joint-venture est à même de garantir, dès finalisation de toutes ses  unités, près de 25.000 emploi, a-t-il observé. Le complexe industriel a exporté la première cargaison de fils-textile, en  juin dernier, vers la Turquie, l’Italie, la Belgique, le Portugal et la  Pologne. Cet acquis économique s’inscrit dans le cadre du programme du Gouvernement  visant à réduire les importations et la diversification de l’économie  nationale, de par sa contribution à la formation de la main d’œuvre locale. Le directeur central du groupe des textiles et cuirs GETEX, Ahmed Ben Iad  a déclaré que son groupe était partenaire avec la société turque  « Tayal » dans le complexe de Relizane, lequel se trouve actuellement en  phase de démarrage, insistant sur les efforts consentis pour former les  travailleurs en vue d’assurer une main d’œuvre qualifiée.

Houda. H