4e édition du Salon «Logistica» à Alger: L’innovation s’invite en force

0
72

La 4e édition du Salon international du transport et de la logistique (Logistical-2019), en cours à Alger, se distingue par une forte participation de start-up et d’entreprises innovatrices.

Parmi la soixantaine d’entreprises, publiques et privées, présentes au Salon «Logistica-2019», animé du 18 au 21 Novembre au Palais des expositions (Pins maritimes), figurent de nombreuses start-up et entreprises innovatrices, montées par de jeunes porteurs de projets. Parmi ces entreprises, une start-up spécialisée dans les réseaux informatiques et les nouvelles technologies de l’information et la communication (TIC), lancée en avril 2019 par deux jeunes porteurs de projets, baptisée «Opticharge» et s’active dans le domaine des transports et de la logistique. Cette micro-entreprise a mis en place une plate-forme électronique permettant de relier les expéditeurs et les transporteurs de marchandises en temps réel à travers une application mobile et un site web. Le but de cette solution innovante est de créer une connexion entre les différents acteurs (usines, transporteurs, livreurs, démarcheurs), de repérer les opportunités de transport offertes et donc faciliter et réduire le coût du transport, a expliqué le co-fondateur de l’entreprise, Ahmed Badaoui. «Les transporteurs reviennent souvent vides après avoir livré la marchandise, notamment sur les longues distances, donc, cette application offre l’opportunité de trouver un autre expéditeur à proximité du dépôt de la première livraison et revenir avec une nouvelle marchandise», a-t-il expliqué. Estimant que les coûts de transport des marchandises étaient «chers» en Algérie, Badaoui a affirmé que l’application a permis de réduire les frais de 30 à 40% sur des expériences déjà réalisées depuis son lancement. Cette start-up gère actuellement un portefeuille de 150 livreurs possédant une flotte de plus de 2000 semi-remorques et une centaine d’entreprises expéditrices (usines) à travers le territoire national. Interrogé sur les difficultés rencontrées, cet ingénieur a souhaité «la simplification des procédures pour pouvoir travailler avec les entreprises publiques», affirmant que la plupart des adhérents sont des entreprises privées opérant dans les industries du ciment, de l’agro-alimentaire, du papier et des produits hygiéniques. Présente au même salon, une autre entreprise, spécialisée dans le domaine de la logistique, a,  également, présenté une solution innovante de construction d’unité de fabrication et entrepôt de stockage sur port sec ou maritime à usage temporaire ou durable avec comme matière première la charpente en PVC. Permettant de réduire les coûts et délais de réalisation, cette solution permet rapidité d’exécution et d’installation, adaptabilité à la majorité des natures de sols et aux conditions climatiques, mais, également, une mobilité des infrastructures réalisées, car démontables et transférables, a expliqué le responsable marketing et communication de l’entreprise Astalavista, Khalil Dahane.

Selon lui, de plus en plus d’opérateurs recourent à ce genre de solution pour construire des entrepôts de stockage, ce qui leur permet de réduire les coûts, mais, également investir moins et gagner du temps, ajoutant que la qualité des produits proposés répond aux normes internationales avec un taux d’intégration local de 50%. Cette technique permet à l’entreprise de construire des bâtiments industrielles et entrepôts de stockage jusqu’à 25 m de hauteur, 80 m de largeur et un nombre indéfini en longueur, selon les besoins des opérateurs, sans recourir au génie civile. Elle permet, également, la réalisation des structures avec l’isolation thermique pour chambres froides ou des espaces chauffés comme c’est le cas du stockage de la banane. À rappeler que «Logistical-2019» permet aux différents acteurs intervenant dans la chaîne logistique et le transport des marchandises d’exposer leurs offres de services. Il est organisé avec l’objectif d’offrir l’opportunité pour les opérateurs économiques d’améliorer leur maîtrise en tant qu’acteurs de la chaîne logistique et des transports, de créer des synergies avec d’autres professionnels et rencontrer de nouveaux clients. Le salon permet, également, aux entreprises publiques et privées de consolider leurs réseaux existants en élargissant leur maîtrise des coûts de gestion logistique dans un espace de compétition et d’offrir des prestations induites par les récentes modifications des modes et techniques de transports existantes déployées par des leaders internationaux.

M. O.