Coupes africaines: Les clubs algériens à rude épreuve

0
55

Week-end africain pour les quatre clubs algériens engagés dans les joutes continentales. Deux d’entre eux, la JSK et le CRB, seront concernés par les matches de ce samedi, alors que les deux autres, l’USMA et le PAC, sont programmés pour demain dimanche.

Il faut dire que leur tâche ne sera guère de tout repos face à des adversaires redoutables lors de ces matches aller, contrairement au tour précédent. À commencer par la JSK, en Ligue des champions, qui reçoit dans son  antre de Tizi-Ouzou Horoya Conakry dont l’ambition est de revenir au devant de la scène sur le plan africain. Les Guinéens ont désormais les moyens de leur politique grâce à l’investissement de leur nouveau président, le jeune est richissime homme d’affaires Sofiane Souaré dont le modèle n’est autre Moïse Katumbi, le patron du TP Mazembe. Il faudra désormais compter avec cette équipe dans les années à venir, si ce n’est déjà dès cette saison. Horoya compte pas moins de dix joueurs internationaux de sept nationalités différentes. Les Guinéens ont débarqué à Alger en conquérants.  « Notre but pour ce match aller est de réaliser un résultat positif. On est ambitieux et on cherchera la qualification à Tizi Ouzou », a d’ailleurs déclaré leur président à sa descente de l’avion. Les Canaris sont donc avertis. Ces derniers miseront sur l’apport de leur public pour faire la différence. «« Le fait de jouer dans notre stade et devant nos fideles supporters va nous booster d’autant plus que dans ce genre de confrontation nous aurons certainement besoin d’un coup de pouce de notre public comme cela a été le cas la saison passée où souvent nous avions réussi à renverser le cours de certaines rencontres grâce au soutien de nos supporters », a déclaré quant à lui, l’attaquant vedette de la JSK, Rezki Hamroune. Une empoignade intéressante à suivre entre deux équipes aux dents longues.Le CRB, pour sa part, rendra visite au club égyptien Pyramids, nouvellement créé mais dont les propriétaires comptent en faire un géant de l’Afrique. Un projet qui bat de l’aile actuellement, surtout depuis le départ de son propriétaire, le richissime et bouillant  homme d’affaires et de pouvoir saoudien Turki Al-Sheikh. Il a vendu le club à l’investisseur émirati Salem Al-Shamsi qui essaye de maintenir le cap, même si son équipe vient de perdre la finale de la Coupe d’Egypte face au Zamalek (3 à 0). Beaucoup d’argent a été investi pour monter une grande équipe, notamment avec le recrutement de nombreux joueurs de qualité, mais dont certains ont quitté le club sous forme de prêt, comme le Nigérian Azubuike Okechukwu, le Brésilien Keno, ou encore le Péruvien Cristian Benavente. Ce qui a impacté négativement sur le rendement de l’équipe. Le Chabab devrait en profiter pour revenir du Caire avc un résultat probant. D’autant que les Belouizdadis ont le moral au beau fixe qui leur a permis de bien préparer ce rendez-vous de la Coupe de la CAF avec un effectif presque au complet.

En revanche, l’USMA recevra demain les Kenyans de Gor Mahia avec toujours cette incertitude qui plane sur son avenir. Les comptes du club sont toujours bloqués, même si ses dirigeants ont reçu dernièrement des assurances du Ministère de la Justice pour un traitement rapide de son dossier épineux. En attendant, la bande de Dziri Billel se prépare tant bien que mal pour son rendez de la Ligue des champions face à une vieille connaissance. En effet, Gor Mahia a déjà affronté les Usmistes en Coupe de la CAF, il y a deux ans environ, avec un 0 à 0 à Nairobi et une victoire 2 à 1 au 5-Juillet. Cette fois, les données ont quelque peu changé. Les Rouge et Noir ont vu leur effectif considérablement changé avec de nouveaux joueurs manquant terriblement d’expérience, alors que les Kenyans ont gagné en maturité. Ce qui va équilibrer les débats, avec un petit penchant pour Gor Mahia qui disputera la manche retour chez lui. Koudri et ses camarades devront éviter de prendre des buts demain au stade Mustapha Tchaker pour garder intactes leurs chances de qualification.

Enfin, le Paradou dont c’est la première expérience internationale aura fort à faire ce dimanche devant le CS Sfaxien, un habitué des joutes continentales. Les Académiciens qui ont complètement raté leur début de championnat avec trois défaites en autant de rencontres, ne seront pas vraiment les favoris de cette double confrontation contre les Tunisiens. Ils auront néanmoins une carte à jouer, d’autant qu’ils n’ont rien perdu de leur beau jeu. Sauf qu’ils sont moins incisifs que la saison écoulée. ce qui n’est pas étonnant sachant qu’à l’intersaison ils ont perdu leurs meilleurs élément, à l’instar de Boudaoui, Naïdji et Loucif.

Ali Nezlioui        

 Le programme des clubs algériens :

Ligue des champions d’Afrique

Samedi à Tizi Ouzou : JSK-Horoya AC 19h30

Dimanche à Tchaker : USMA-Gor Mahia 20h45

 Coupe de la CAF

Samedi au Caire : FC Pyramids-CRB 18h

Dimanche au 5-Juillet : PAC-CS Sfaxien 20h45