58e anniversaire de l’indépendance: Le général-major Madi appelle à préserver le legs des martyrs et des moudjahidine

0
108

Le général-major Boualem Madi, directeur de la communication, de l’information et de l’orientation au ministère de la Défense nationale (MDN), a appelé mercredi à Alger à «préserver le legs des martyrs et des moudjahidine pour réaliser leurs espérances».

Donnant le coup d’envoi des festivités marquant la célébration du 58e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, au Musée central de l’Armée, sous le slogan «5 juillet 1962 : fête de la liberté, mémoire des héros», le général-major Madi a estimé qu’«il est de notre devoir, aujourd’hui, de préserver le legs des martyrs, des moudjahidine et des fidèles enfants de notre chère patrie l’Algérie pour réaliser leurs espérances». Cet anniversaire marque «un événement majeur qui a couronné des dizaines d’années de résistances populaires et de lutte armée où des millions de héros algériens, hommes et femmes, sont tombés en martyrs, consentant d’énormes sacrifices pour mettre fin à une longue nuit de souffrances, de persécution, d’asservissement et d’exploitation», a-t-il souligné. A cette occasion, le général-major Madi a rappelé que «le 1er juillet 1962, le peuple algérien s’est levé tel un seul homme pour dire son mot, réaffirmer la position des aïeux et honorer leurs sacrifices, à travers un référendum historique, proclamant haut et fort que l’indépendance et le recouvrement de la liberté et de la souveraineté étaient la seule et unique voie», évoquant «le lourd tribut payé par les martyrs et les moudjahidine». Dé son côté, le directeur du Musée central de l’Armée, le colonel Mourad Chouchane, a appelé à «perpétuer les valeurs immortelles de Novembre» et à «s’enorgueillir de cette glorieuse Révolution qui restera un legs universel pour les peuples épris de paix et reflètera pour toujours la lutte d’un peuple qui a rejeté l’asservissement, partant de sa conviction que la liberté s’arrache». Estimant que l’anniversaire de l’indépendance «doit être un enseignement pour renforcer notre foi en notre chère patrie et les sacrifices colossaux consentis par nos aïeux», il a appelé à rendre un hommage fort à la mémoire de nos valeureux Chouhada grâce auxquels nous cueillons les fruits aujourd’hui à travers leur lutte héroïque à laquelle toutes les franges de la société ont participé avec patience comme arme pour obtenir l’indépendance». «L’indépendance est comme un arbre béni qui ne grandit que dans une terre de sacrifices irriguée par le sang des valeureux Chouhada qui ont arrosé l’Algérie par leur sang à partir du premier martyr tombé au champs d’honneur jusqu’au dernier martyr de la glorieuses guerre de libération», a-t-il ajouté. La cérémonie de commémoration a vu la présentation d’un documentaire intitulé «La Guerre de libération…la stratégie de la victoire», produit par l’Entreprise militaire de production audiovisuelle (EMP) et une conférence historique donnée par le Dr Ammar Bouderba de l’université Mohammed-Boudiaf (M’sila). La célébration a été marquée, en outre, par un témoignage vivant donné par le moudjahid Mamaar Meddane sur les sacrifices des moudjahidine de l’Armé de libération nationale (ALN) en vue d’obtenir la liberté et l’indépendance, l’inauguration du pavillon du Groupe historique des 22 et des chefs des six wilayas historiques et une expositions de photos historiques.

Ahsene Saaid