6ème réunion de la commission mixte algéro-allemande-Bouchouareb : « L’Allemagne fait confiance à l’Algérie depuis son indépendance »

0
873
Photo Fatah Guidoum @L'Echo d'Algérie
Le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesslam Bouchouareb, a appelé hier, lors de la 6ème réunion de la commission mixte algéro-allemande, à plus d’investissements allemands productifs en Algérie, rappelant que l’Allemagne était un partenaire économique important en matière de développement industriel en Algérie. « L’Algérie considère l’Allemagne comme un partenaire économique important, c’est pourquoi nous l’invitons à investir davantage et à être plus présent sur le marché algérien », a indiqué M. Bouchouareb lors des travaux de la commission. Après avoir exprimé sa satisfaction à l’égard du niveau de coopération
bilatérale depuis la création de la commission mixte en 2011, il a précisé que
tous les avis et observations de la partie allemande ont été pris en compte
afin de promouvoir la coopération entre l’Algérie et l’Allemagne dans tous les
domaines. M. Bouchouareb a souligné également, « le sérieux qui a marqué les réunions
à huis clos pour aboutir à des résultats concrets qui ouvriront de plus larges
perspectives aux relations économiques bilatérales ». Pour sa part, le vice-ministre allemand auprès du ministre fédéral de l’Economie et de l’énergie, Uwe Karl Beckmeyer, a qualifié l’Algérie de pays « ami avec lequel l’Allemagne entretient un partenariat fructueux », annonçant que les travaux de la commission seront sanctionnés par des projets stratégiques
mutuellement bénéfiques susceptibles de renforcer à l’avenir les relations bilatérales.
Il a souhaité d’autre part, voir son pays contribuer à la diversification
de l’économie algérienne à travers la création de nouvelles industries génératrices
d’emploi et la formation de jeunes algériens. Entre autres secteurs intéressant la partie allemande, figure le partenariat dans les secteurs de l’énergie et du développement industriel, les projets d’infrastructure de base, selon le responsable allemand qui a rappelé que plusieurs entreprises allemandes désiraient accéder au marche algérien notamment après la récente amélioration du climat d’investissement. L’objectif du partenariat auquel nous aspirons consiste à satisfaire les besoins des deux pays dans les différents domaines à travers la concrétisation des projets communs, a-t-il poursuivi. En marge de la réunion, un mémorandum d’entente a été signé entre la société allemande Henckel et la société de production d’insecticides Asmidal. Enfin, MM. Bouchouareb et Beckmeyer ont signé le procès verbal de la 6ème réunion de la commission mixte. 
La coopération entre les deux pays s’est distinguée, ces dernières années notamment, par un échange régulier de visites de haut niveau entre les deux pays et a été marquée également par la création d’une commission économique mixte algéro-allemande en décembre 2010. Durant la même année, un mécanisme de consultation de haut niveau avait été mis en place entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays pour consolider le dialogue politique entre l’Algérie et l’Allemagne. La visite officielle effectuée par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, en janvier 2016 à Berlin avait permis de procéder à une évaluation globale des relations bilatérales et de l’état de la coopération entre les deux pays. Lors de cette visite, Sellal avait appelé les partenaires allemands à saisir les opportunités qu’offre l’économie algérienne, exprimant l’espoir de voir les relations entre les deux pays se hisser au rang d’un partenariat fort.
Il avait invité les partenaires allemands à saisir ces opportunités notamment dans le domaine des PME, capables de contribuer à l’investissement productif et à la création de richesses et de postes d’emploi, au transfert de technologie et à la promotion de la formation professionnelle. Pour M. Sellal, le forum économique algero-allemand constitue une preuve de plus qui « témoigne du grand intérêt accordé par les deux parties au développement et à l’élargissement des opportunités de partenariat et d’investissement ». Mettant en avant le climat de confiance mutuelle qui a toujours marqué les relations entre l’Algérie et l’Allemagne, le Premier ministre s’était félicité de la convergence de vues entre les deux pays, notamment en ce qui concerne la nécessité de privilégier, dans tous les cas, la voie pacifique dans le règlement des différends et conflits et de trouver les moyens d’asseoir la paix et la stabilité dans toutes les contrées du monde. Des opportunités d’investissement dans les secteurs de la mécanique, la sous-traitance automobile, l’électronique, l’électrique, l’agro-industrie, le transport maritime et ferroviaire, la construction navale, l’énergie renouvelable, la Pétrochimie et la chimie industrielle ont été examinées lors de cette visite.