8e Congrès de l’Union générale des travailleurs sahraouis : Les travaux entamés hier à Boudjedour

0
838
Photo : Slimane Lotfi ©

Les travaux du 8e Congrès de l’Union générale des travailleurs sahraouis de Sakia El Hamra et Oued Ed Dahab (UGTSARIO) ont débuté, hier à Boudjedour (camps des réfugiés sahraouis), avec la participation de quelque 600 délégués représentant différents secteurs sahraouis et des syndicats étrangers.

Placé sous le slogan «la mobilisation de la main-d’œuvre pour imposer la souveraineté totale», ce congrès, qui porte le nom du  martyr Ibrahim Saika,  se veut comme une station historique dans la lutte des Sahraouis pour le recouvrement de leur droit à l’autodétermination et à l’indépendance, ont indiqué des responsables du syndicat sahraoui. Les principaux objectifs de ces assises, selon le secrétaire général de l’Union, Mohamed Cheikh Lehabib, étaient de trouver les moyens de relever les défis rencontrés par les travailleurs sahraouis, tracer les stratégies de l’organisation pour les années à venir, mettre en place les plans d’action à même de promouvoir les travailleurs sahraouis, identifier les entraves à leur mise en œuvre et de lancer des initiatives en vue d’approfondir leurs acquis. Au cours de ces assises, il est également question de l’élection d’une nouvelle instance dirigeante pour le syndicat pour les quatre années à venir. Lors de la précédente édition du congrès, les congressistes avaient renouvelé leur confiance au secrétaire général de l’Union Mohamed Cheikh Lehabib, qui a été reconduit dans son poste pour un nouveau mandat.