A l’occasion du 30e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb Arabe  (UMA): Débat  sur l’unification des  efforts   pour faire face aux défis de l’heure

0
598

Les participants à une rencontre organisée,  dimanche à Alger, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale du  Chahid et du 30e anniversaire de la création de l’Union du Maghreb Arabe  (UMA), ont appelé à relancer l’Union afin de relever les défis auxquels  font face les pays de la région. 

Lors de cette rencontre organisée par Mechaâl Echahid, le président du  groupe parlementaire algérien, Abdelyamine Boudaoud, également, président  du Conseil consultatif (de la Choura) de l’UMA, a mis en avant l’impératif  de « renforcer les relations de coopération, conjuguer les efforts et  raffermir les rangs entre les pays membres afin de relever les défis  auxquels fait face la région actuellement ». Mettant l’accent sur l’impératif de « relancer cet édifice maghrébin à  l’ombre des dangers qui guettent la région dans plusieurs domaines », le  président du Conseil de la Choura a plaidé pour « le renforcement de la  coopération entre les pays de l’UMA notamment en matière d’échanges  commerciaux et économiques, compte tenu de la situation géographique et des  richesses abondantes et diverses que recèle cette région ». Par ailleurs, M. Boudaoud a salué « les efforts consentis que ne cesse de  déployer le président de la République, Abdelaziz Bouteflika en faveur de  la relance de l’édifice maghrébin au profit des pays membres », appelant par  la même occasion à « l’actualisation et l’adaptation des lois de l’UMA,  dépassant 30 ans d’existence, pour être au diapason des actuels  développements et défis notamment dans les domaines législatif et  socioéconomique ». Le même responsable a mis en avant également « l’importance d’élargir le  champ des prérogatives du Parlement de l’UMA, en passant d’une simple  instance consultative à un organe de législation et de contrôle pour cadrer  avec les défis de l’heure ».  Pour ce faire, M. Boudaoud a relevé l’importance d' »unifier les efforts,  consacrer les valeurs de la citoyenneté maghrébine et coordonner l’action  maghrébine pour prévenir le phénomène de la migration illicite régnant dans  les pays membres et endiguer les autres fléaux sociaux ». Pour sa part le président de l’Union nationale des paysans algériens  (UNPA) et l’Union maghrébine des agriculteurs, Mohamed Alioui, a affirmé la  nécessité de « renforcer l’échange commercial et économique entre les pays  du Maghreb, notamment en matière de production agricole pour éviter  l’importation de pays étrangers, soulignant l’impératif « d’améliorer la  production agricole et de réaliser le développement économique dans la  région, à la faveur de la concrétisation de tous les accords communs  conclus dans ce domaine ». A cette occasion, l’association Mechaal Echahid a institué le 12 décembre  journée maghrébine du Chahid qui sera célébrée annuellement, en  reconnaissance des grands sacrifices consentis par les martyrs de la région  pour libérer leur pays du joug colonial. Dans ce sens, le moudjahid Mohamed Alleg a rappelé les sacrifices  consentis par le Chahid de la Révolution nationale, Lazhar Cheriet qui  avait rejoint initialement les rangs de la lutte du peuple tunisien contre  l’occupant français, puis ceux de la Révolution nationale dans la wilaya I  où il a mené des batailles contre l’armée d’occupation, avant de tomber  dans le champ d’honneur en 1958 dans la région des Aurès. Le professeur d’histoire à l’Université d’Alger, Mustapha Nouissi a mis en  avant le rôle phare de la chahida Moussaoui Messaouda qui avait rejoint les  rangs de la résistance tunisienne en 1952, puis ceux de la Guerre de  libération nationale en 1954, ce qui témoigne de la cohésion des peuples du  Maghreb contre les dangers potentiels.

 Ahsene Saaid/Ag