A partir de  la 6ème région militaire, Gaid Salah affirme: « La préservation de la sécurité et la stabilité du pays exige une armée moderne et puissante »

0
145

Depuis Tamanrasset où il présidé hier la cérémonie d’installation du nouveau Commandant de la 6eme Région militaire, le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-major de l’ANP, est revenu, encore une fois, sur les missions de l’Armée dans la défense et la préservation de la sécurité et la stabilité du pays.

La mission de défendre « amplement et en permanence » l’Algérie avec toutes ses frontières nationales et de renforcer les fondements de sa sécurité et sa stabilité, exige, a-t-il dit, de « persévérer à l’édification d’une armée puissante et moderne qui jouit toujours d’une disponibilité opérationnelle de haut niveau, une Armée éclairée par une vision clairvoyante dont les objectifs sont bien définis, qui tient compte de tous les défis qu’elle doit prévoir et surmonter grâce au soutien immuable du Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale ». Gaid Salah a tenu, par la même occasion, à rappeler « les efforts laborieux qui ne cessent d’être consentis par les unités de la 6eme Région militaire déployées le long de nos frontières Sud, pour la sécurisation et la protection du pays contre tous les fléaux et menaces, notamment le terrorisme aveugle, la criminalité organisée et la contrebande avec toutes ses ramifications » .Il a salué aussi les résultats obtenus dans le domaine de la lutte antiterroriste au niveau de la 6eme Région militaire, soulignant que le nombre important des terroristes mis hors d’état de nuire dans peu de temps « fait montre de l’efficacité de la stratégie adoptée pour l’éradication totale de ce fléau dangereux et dévastateur ». Dans ce contexte, souligne-t-il, « il n’y a pas l’ombre d’un doute que la mission de la lutte contre le terrorisme résiduel constitue une mission permanente dont la fin ne sera atteinte qu’après l’éradication du dernier terroriste de notre pays ». Et d’ajouter: « Que tout le monde sache que les enfants de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, autant qu’ils s’honorent de l’accomplissement des nobles missions qui leurs sont confiées, autant qu’ils prêtent serment, devant Allah et devant la patrie, d’œuvrer, sans répit, à contrecarrer toute éventuelle menace quelle que soit la nature, et à demeurer le rempart fort pour que l’Algérie soit toujours et à jamais, souveraine et sécurisée dans toutes ses frontières ». Le Général de Corps d’Armée avait souligné auparavant l’importance « hautement vitale et sensible » de la 6ème Région militaire dans la sécurisation du pays, tout en mettant l’accent sur « le rôle efficient de ses unités mobilisées le long de nos frontières dans la sécurisation de notre pays contre tous les fléaux et menaces, notamment le terrorisme, la criminalité organisée et la contrebande avec toutes ses ramifications ». « Défendre parfaitement l’Algérie exige de tous les cadres et personnels ainsi que de toutes les unités implantées dans cette Région et dans les autres Régions militaires, d’œuvrer, sans cesse, à réunir tous les facteurs et les impératifs de la force et à les renforcer en permanence afin d’assurer le maintien de la disponibilité opérationnelle et de combat des personnels et des unités, pour assurer ainsi la sauvegarde de notre intégrité territoriale et la protection de notre pays contre tous les desseins et les fléaux maléfiques sur les plans sécuritaire, social et économique, et pour aussi défendre notre patrie et notre peuple contre toutes les menaces multiformes et multidimensionnelles quelles que soient leurs natures », avait-il souligné. Gaïd Salah a tenu également à adresser ses « vifs remerciements imprégnés d’estime et de gratitude à ces hommes de l’ANP pour les efforts laborieux qu’ils fournissent sans répit et avec toute la vigilance requise, au service de l’Algérie et de la sauvegarde de sa souveraineté, son intégrité territoriale, sa sécurité et de la cohésion de son peuple ».

T.Benslimane