Abdelkader Bouazghi annonce : «Le lancement d’une vaste campagne de vaccination de bétail»

0
197
Photo L'Echo d'Algérie@

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé, ce dimanche, à Bordj Badji Mokhtar (W. Adrar) le lancement d’une vaste campagne de vaccination du bétail y compris le cheptel camelin dans la région des Hauts-Plateaux et du Grand Sud.

Une vaste campagne de vaccination du bétail a été lancée à l’échelle nationale avec une couverture vétérinaire dans le Grand Sud et la formation et l’encadrement des éleveurs et maquignons en matière d’insémination artificielle, a indiqué Bouazghi en marge de l’ouverture de la 22e édition de la fête du dromadaire dans la commune de Bordj Badji Mokhtar. Le secteur assurera la couverture sanitaire et vétérinaire des cheptel camelin et autres à travers l’ensemble du territoire national y compris au Grand Sud, dans le cadre des efforts visant à appuyer les éleveurs et les maquignons et garantir des programmes de formation et d’encadrement à leur profit. Par ailleurs, le ministre a affirmé que l’Etat «encourage toute initiative ou investissement visant à valoriser le produit agricole de manière générale». Il a ajouté, dans ce sens, que le secteur apportera son appui aux investisseurs désirant créer des laiteries pour produire le lait de chamelle, en vue de répondre à la demande locale et nationale, affirmant que la production nationale annuelle du lait de chamelle est estimée à 50 millions litres, la région de Bordj Badji Mokhtar assurant à elle seule 5 millions de litres. Concernant la mise en valeur des terres agricoles et pâturages dans le Grand Sud, notamment à Bordj Badji Mokhtar qui compte de vastes pâturages et de terres arables, le ministre a fait état de «demandes d’investissement concernant la région», ajoutant que le secteur œuvrera à garantir les conditions nécessaires pour la valorisation des terres, à travers la réhabilitation des puits d’eau dans la région». En ce qui concerne le cheptel camelin, le ministre a rappelé le soutien de l’Etat aux éleveurs à travers l’approvisionnement en orge «subventionné» destiné à l’alimentation du bétail, notamment dans les régions du Sud, y compris Bordj Badji Mokhtar. Quant à la revendication principale de ces éleveurs, à savoir la classification de l’élevage camelin en tant que «richesse nationale», Bouazghi a fait état de «l’installation, au niveau du ministère, d’un groupe d’experts pour réunir toutes les informations et conditions permettant la classification de la région de Bordj Badji Mokhtar en tant que zone de pâturage et le dromadaire en tant que richesse nationale». Les autorités du pays ont accordé cette année un intérêt particulier à la 22e édition de la fête du dromadaire, organisée sous le haut patronage du président de la République à Bordj Badji Mokhtar (W. d’Adrar), et qui a été marquée, pour la première fois, par la présence de représentants du gouvernement, en l’occurrence le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi et le ministre de la Jeunesse et des sports, El Hadi Ould Ali. Pour sa part, le wali d’Adrar, Hamou Bekkouche a salué cette initiative, très appréciée par la population d’Adrar et de Borj Badji Mokhtar, affirmant que l’intérêt accordé par les autorités à cette fête, organisée annuellement, se veut «un message clair que le Sud algérien, notamment l’extrême-Sud revêt une importance stratégique de par la sécurisation des frontières et la relance des rouages de l’économie nationale à travers les grands projets lancés en faveur du citoyen et du développement local.