Abdelkader Messahel à partir de la Haye: « L’Algérie, un gage de stabilité et de sécurité régionales, un acteur majeur dans la coopération régionale et internationale de la lutte contre le terrorisme »

0
348

Dans le cadre de la visite de travail qu’il effectue au Pays Bas, le Ministre des Affaires étrangères M. Abdelkader Messahel a animé à La Haye, devant un panel d’experts, une conférence à l’institut néerlandais des relations internationales « Clingendael Institute », une conférence sur « l’approche algérienne en matière de déradicalisation et de lutte contre le terrorisme et son impact sur la sécurité régionale ». 

Dans son intervention, le Ministre des Affaires étrangères a indiqué que « l’Algérie ne ménage aucun effort pour contribuer autant que faire se peut à l’avènement de la paix, la sécurité et la stabilité dans sa région qui connaît, depuis quelques années déjà, un haut niveau d’instabilité, d’insécurité et une grande volatilité, notamment en Libye et dans la bande sahélo-saharienne » ajoutant que ces efforts restent « basées sur des principes clairs, de non-ingérence, d’équidistance et d’appropriation par les acteurs eux-mêmes des processus de règlement ».  Le Ministre des Affaires étrangères a passé en revue les différentes menaces et défis qui connaissent la région sahélo-saharienne et l’Afrique du Nord, ainsi que leurs répercussions sur la stabilité de l’ensemble de la région. Dans ce cadre, il a cité notamment le terrorisme, la radicalisation, le crime organisé ainsi que l’immigration clandestine massive. Il a, dans ce cadre, exposé les efforts de l’Algérie pour faire face à ces défis, sur le plan national, avec la mobilisation des forces de l’Armée Nationale Populaire et des forces de sécurité, ainsi que sur le plan régional en apportant son concours aux pays de la région, dans la limite de ses moyens, notamment à travers la formation de troupes spécialisées, l’équipement et le partage de renseignements et d’expériences.  Le Ministre des Affaires étrangères a également mis un accent sur le lien étroit entre les impératifs de sécurité et le développement en exposant, dans le même temps, les efforts de l’Algérie pour la modernisation du pays et le développement socio-économique. Le Ministre des Affaires étrangères M. Abdelkader Messahel a  aussi indiqué que l’Algérie, de par son expérience nationale dans la lutte contre le terrorisme qu’elle a vaincu, est devenue aujourd’hui un acteur majeur dans la coopération internationale dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, un acteur dont l’expérience est très sollicitée en vue de prévenir également la radicalisation et l’extrémisme violent. C’est ainsi qu’il a rappelé les résultats des conférences organisées par l’Algérie dans le cadre du Forum Mondial de Lutte contre le Terrorisme (GCTF), où elle copréside le groupe de travail sur le renforcement des capacités des pays de l’Afrique de l’Ouest, ainsi que le rôle qu’elle assure au sein du continent africain, à travers la Haute mission du Président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, en tant que Leader de l’Union africaine sur la lutte contre le terrorisme, et dont le dernier rapport a été approuvé par les Chefs d’État et de Gouvernement de l’UA, donnant lieu à une décision qui reprennent les propositions du Président de la République pour faire face au fléau du terrorisme et, notamment, au phénomène du retour des combattants terroristes étrangers. M. Abdelkader Messahel a souligné que l’Algérie a, ainsi, apporté une contribution importante à l’effort international de lutte contre le terrorisme et elle continue à le faire pour qu’aucun autre pays n’endurent les souffrances  que le peuple algérien a connues.

Messahel souligne la nécessité d’une approche globale pour assurer la paix et la stabilité régionales

Dans son intervention, le Ministre des Affaires étrangères a mis en exergue l’importance d’une approche holistique pour assurer et préserver la paix et la stabilité dans la région. Dans ce cadre, il a indiqué qu’une telle approche doit focaliser non seulement sur les aspects sécuritaires mais aussi sur les aspects de Gouvernance, du développement socio-économique, ainsi que la lutte contre toutes les formes de marginalisation ou de stigmatisation. C’est dans cet esprit que le Ministre des Affaires étrangères a fait un exposé sur les efforts de l’Algérie dans ce sens, en rappelant les cinq piliers sur lesquels reposent la politique algérienne en la matière, à savoir, « le respect et la promotion des droits de l’homme, l’attachement aux vertus du dialogue pour la résolution des divergences et le règlement des crises et conflits, le recours aux politiques de concorde civile et de réconciliation nationale conduites par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, la conviction que la démocratie constitue l’antidote au discours extrémiste et sectaire ainsi que la mise en œuvre d’une politique de déradicalisation axée sur la promotion du référent religieux national, la protection des composantes de l’identité nationale –Islam, arabité et amazighité – de toute exploitation, la lutte contre le discours extrémiste et sectaire, et la lutte permanente et structurelle contre les facteurs de marginalisation, d’exclusion ou de stigmatisation politiques, économiques, culturelles, sociales ou encore contre l’injustice et les inégalités sociales ». S’appuyant sur le nombre très insignifiant des Combattants terroristes d’origine algérienne dans les rangs des groupes terroristes, le Ministre des Affaires étrangères a indiqué que malgré ce succès de l’approche algérienne, il y a lieu de rester vigilant en raison du fait que « la bête immonde du terrorisme a la capacité de se régénérer rapidement ».

Messahel s’entretient avec son homologue néerlandais M. Stef Blok et…

Dans le cadre de la visite de travail qu’il effectue au Pays Bas, le Ministre des Affaires étrangères M. Abdelkader Messahel s’est entretenu, à La Haye, avec son homologue Néerlandais, M. Stef Blok.  L’entretien a porté sur les relations bilatérales et les voies et moyens de leur renforcement et diversification. Les deux Ministres se sont félicités de la qualité des relations politiques et de la concertation bilatérale entre les deux pays sur les questions d’intérêt commun. Concernant les relations économiques et commerciales, les deux parties ont procédé à une évaluation de l’état de mise en œuvre des actions de la coopération bilatérale, notamment à la lumière des résultats de la commission mixte de coopération économique et technique, tenue le 9 mai dernier à Alger, sous la co-présidence des deux Ministres. Dans ce cadre, les deux Ministres sont convenus de poursuivre et de renforcer la coopération bilatérale et de l’étendre à de nouveaux domaines prometteurs dont le tourisme et l’agriculture. La coopération dans le domaine de la formation a également été largement débattue par les deux parties qui se sont félicitées du niveau atteint dans ce cadre. L’entretien a également été l’occasion pour les deux Ministres de procéder à un échange de vues sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Ils ont ainsi évoqué la situation dans leurs régions respectives, les situations de crises et de conflits notamment au Mali, en Libye et au Sahara occidental ainsi que les menaces liées au terrorisme, à la radicalisation, au crime organisé et à l’immigration clandestine. Au terme des entretiens, les deux Ministres sont convenus de poursuivre leurs efforts communs à l’effet de soutenir la dynamique actuelle que connaissent les relations algéro-néerlandaises.

…Mme Sigrid Kaag, Ministre du Commerce Extérieur et de la Coopération au développement

Abdelkader Messahel s’est  aussi entretenu avec Mme Sigrid Kaag, Ministre du Commerce Extérieur et de la Coopération au développement des Pays-Bas. Les deux Ministres ont passé en revue l’état de la coopération économique, des échanges commerciaux et d’investissement entre les deux pays. Ils ont relevé avec satisfaction le développement progressif que connaissent les échanges économiques entre les deux pays.  Dans le même sillage, le Ministre des Affaires étrangères a appelé à la dynamisation des rencontres entre les communautés d’affaires des deux pays en vue de mettre à profit le potentiel de coopération qu’offrent les économies algérienne et néerlandaises. Les deux Ministres ont également évoqué les possibilités et les opportunités de coopération dans le domaine des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement. Examinant la coopération internationale dans le domaine du développement, ils ont, par ailleurs, évoqué la nécessité de prendre en charge, par le biais de la coopération internationale, les problématiques de développement, qui restent parmi les principales sources de préoccupations ayant trait à la paix et à la stabilité à travers le monde, à la radicalisation et à l’immigration clandestine.

Messahel rencontre les représentants de la communauté nationale établie aux Pays Bas

Dans le cadre de la visite de travail qu’il effectue au Pays Bas. Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre des rencontres traditionnelles qu’organisent le Ministre des Affaire étrangères à l’occasion de ces déplacements à l’étranger, a été une opportunité pour lui de prendre connaissance des préoccupations et des attentes de cette communauté.  Il a, dans ce sillage, souligné la place de choix qu’accorde le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika à la communauté nationale à l’étranger et rappelé les décisions qu’il a prises en sa faveur notamment dans le domaine du logement, de l’encouragement de l’investissement ainsi que l’accompagnement des jeunes de cette communauté.  Il a ajouté que, sous la direction du Président de la République, le Gouvernement algérien continue de travailler, sans relâche, à l’amélioration en permanence du service consulaire qui a connu de nombreuses réalisations notamment en termes de numérisation et de modernisation des fichiers et la simplification des démarches administratives. Le Ministre des Affaires étrangères a également évoqué les avancées enregistrées par l’Algérie, sous le leadership du Président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, dans tous les domaines, notamment ceux du développement socio-économique et de la bonne Gouvernance, ce qui garantit à l’Algérie aujourd’hui sa stabilité et sa sécurité, dans un environnement régional marqué par de grandes turbulences.   Les membres de la communauté nationale présente ont hautement apprécié l’initiative du Ministre des Affaires étrangères en faisant part de leur attachement à leur pays l’Algérie, et leur disposition à contribuer à son développement et à son rayonnement culturel.

Synthèse H.M /Ag