Accidents de la circulation routière: Baisse du nombre des victimes durant les 9 premiers mois de l’année

0
769

Le nombre des victimes des accidents de la circulation routière a enregistré une baisse de 11%, durant les neuf premiers mois de 2017, a annoncé, hier,
le directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière Ahmed Naït El Hocine.

Le nombre des victimes a baissé de 337 personnes, mais le bilan reste «lourd» puisque nos routes enregistrent annuellement 3900 morts, selon Naït El Hocine qui intervenait sur les ondes la Chaîne I, à l’occasion la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la circulation routière. L’intervenant a fait savoir que les accidents coûtent 100 milliards de dinars/année au Trésor public.

Durant les 9 premiers de 2017, ajoute Naït El Hocine, on a enregistré 19 559 accidents corporels, un nombre en baisse de 3391 accidents par rapport à la même période de 2016, repré- sentant 15%. Le bilan fait état également d’une baisse «considérable» du nombre des blessés avec 6945 blessés soit un taux de 20%. S’agissant des chauffeurs impliqués dans les accidents de la circulation, l’Invité de la Radio a indiqué que 30% de ces chauffeurs ne dépassent pas les 29 ans et 50% sont détenteurs d’un permis de conduire
de 5 ans. Il a ajouté que l’augmentation du parc national automobile estimé à 8 millions, «pourrait causer des catastrophes» au niveau des routes. Pour cela, «nous travaillons afin de maîtriser cette situation», a-t-il noté.

Concernant l’implication des deux-roues (motos et vélos) dans les accidents de la circulation routière, ils sont à l’origine de 12,29% des accidents, selon le directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière ajoutant que les bus sont les moins impliqués, mais leur bilan reste «lourd et dangereux». Le même responsable a fait savoir que dans le cadre de la loi de finances 2018, une partie des recettes liées aux amendes forfaitaires seront utiliser pour financer la politique nationale pour la sécurité routière.

Dans le cadre de la prévention routière, Naït El Hocine a annoncé l’organisation, durant
le mois en cours, d’une exposition de voitures endommagées par des accidents, au niveau des tronçons ayant enregistré des accidents mortels. En ce qui concerne le rôle de la Délégation nationale dans le domaine de la sécurité routière, qui devrait être créé après avoir été proposée récemment, l’orateur a noté que cette dernière se chargera du système de la formation et des examens pour l’obtention d’un permis de conduire, elle aura également le rôle de surveillance et de prévention.