Activités touristiques  et hôtelières:  Abdelkader Benmessaoud plaide pour la décentralisation

0
136

 

 Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat,  Abdelkader Benmessaoud, a plaidé, jeudi à Alger, pour la concrétisation des  mesures relatives à la décentralisation du secteur, notamment en ce qui concerne l’octroi d’autorisations d’exploitation, le classement  d’établissements hôteliers et l’allègement des procédures administratives relatives à l’activité touristique.

Intervenant lors d’une rencontre sur les mécanismes de concrétisation de  la décentralisation des activités touristiques et hôtelières, M. Benmessaoud a précisé que « es services « s’emploient à la consécration de la décentralisation dans la gestion des différentes activités hôtelières et  artisanales à travers la prise d’une série de mesures. Il s’agit, entre autres, de confier au wali territorialement compétent les missions d’octroi d’autorisations d’exploitation, de classement de structures hôtelières et  de sélection de leurs gérants sur proposition du directeur local du Tourisme ». Ces mesures, ajoute le ministre, comportent également « l’adoption des critères de classement des structures touristiques conformément aux standards internationaux, rappelant qu' »elles n’ont pas été mises à jour  depuis 18 ans en dépit des avancées que connait l’hôtellerie internationale ». M. Benmessoud a insisté, dans ce sens, sur l’importance d’intégrer de nouveaux services répondant aux besoins des clients ». A cette occasion, le ministre a mis l’accent sur l’allégement des procédures administratives à travers l’unification des dossiers relatifs à  l’octroi d’autorisations d’exploitation, le classement et la sélection des gérants des structures hôtelières », saluant « les démarches entreprises à cet effet, visant la mise à jour et la révision de l’arsenal juridique ». Ces mesures tendent principalement à améliorer le service public et réduire la pression ». Pour ce qui est du secteur du tourisme, le plan d’action du Gouvernement  repose essentiellement sur la promotion de l’investissement à travers « la réhabilitation des régions d’expansion touristique et le maintien d’avantages offerts aux investisseurs », outre « la modernisation du parc hôtelier et l’accompagnement des opérateurs pour la promotion de la destination Algérie en renforçant la capacité d’accueil actuelle », a-t-il ajouté. Ce plan accorde une importance majeure à la mobilisation du foncier  touristique à travers une opération d’assainissement et de réorganisation des régions d’expansion dans le cadre de la mise en úuvre des plans directoires de l’aménagement touristique », a fait savoir le ministre.