Administration (formation) – Bedoui annonce l’ouverture prochaine à Tlemcen de l’Ecole nationale des ingénieurs de la  ville

0
53

 Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités  locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a annoncé, hier  à Alger, l’ouverture « prochaine » à Tlemcen de l’Ecole nationale des  ingénieurs de la ville qui devra accompagner les efforts des collectivités  locales dans le domaine de l’aménagement urbain. 

« Nous ouvrirons dans les tous prochains jours, l’Ecole nationale des  ingénieurs de la ville, qui sera un pôle d’excellence en matière  d’accompagnement des efforts des collectivités locales dans le domaine de  l’aménagement urbain », a indiqué M. Bedoui, dans une allocution à  l’occasion du lancement de l’année scolaire (2018-2019) au niveau de  l’Ecole nationale d’administration (Ahmed Medaghri), en présence de membres  du gouvernement, de responsables et de représentants d’institutions  nationales.    M. Bedoui a souligné, à ce propos, que la création de cette Ecole est  motivée par la nécessité de « soutenir les efforts de formation, conférer  davantage de professionnalisme au travail des collectivités territoriales  et augmenter l’efficacité de leur action », que ce soit au niveau de  l’approche « stratégique de gestion des villes, ou pour répondre aux  exigences complexes de la gestion publique locale », une gestion , a-t-il  rappelé, qui doit prendre en compte l’ensemble des aspects du développement  durable des villes.  Après avoir annoncé la signature, au cours de la semaine en cours, d’un  accord avec l’Institut d’administration de Shanghai portant sur l’échange  d’expérience, d’étudiants et de projets de recherche dans le domaine de  l’administration et de la mise en place des politiques publiques et  territoriales, le ministre de l’Intérieur a mis en avant les efforts  déployés par son département qui ne « ménage aucun effort » pour la formation  des cadres et fonctionnaires.  Il a rappelé, à ce propos, l’élaboration d’un « riche programme de  formation » dans plusieurs domaines ayant pour objectif « l’amélioration de  la performance des cadres et fonctionnaires ».  Se félicitant de la « place distinguée » de l’ENA dans l’édification de  l’administration algérienne, et ce à la faveur de son expérience dans le  domaine de la formation de cadres administratifs dans différents domaines,  M. Bedoui a mis l’accent sur l’impératif, pour cette école, de se mettre au  diapason des défis de l’heure, imposés au double plan national et  international.  Il a rappelé que pour faire face à ces défis, l’ENA « se devait »  d’actualiser ses programmes et moderniser ses structures, une démarche  ,a-t-il dit, couronnée récemment par « la concrétisation de la réforme des  structures de l’Ecole » pour former des cadres, conscient des nouveaux  enjeux se rapportant aux politiques nationales en matière de dynamique  territoriale dans ses dimensions participative et économique et en mesure  de s’adapter aux nouveaux processus de développement relatif à l’économie  numérique et l’économie durable.  Pour sa part, le Directeur général de l’ENA, Abdelhak Siahi a fait savoir  que le concours d’accès à l’école a connu, pour cette saison, la  participation de candidats venus des 48 wilayas, relevant que l’Ecole est  « passée par un processus de modernisation qui a fait que toutes ses  opérations se font électroniquement ».

Lehouari K