Affaissement de la chaussée à la rocade sud d’Alger – La circulation devrait être rétablie dés demain

0
985

L’affaissement de terrain survenu vendredi soir sur la route nationale reliant Ben Aknoun à Zéralda a été provoqué par l’effondrement d’une canalisation d’évacuation des eaux, a indiqué  le directeur des travaux publics de la wilaya d’Alger, Abderrahmane Rahmani. En une fraction de seconde, cinq véhicules roulant sur la rocade sud d’Alger, appelée communément l’autoroute Zeralda – Dar El Beida, ont chuté dans un énorme cratère provoqué par  l’affaissement de la chaussée. A première vue, on se croirait dans des scènes hollywoodiennes tant les images sont impressionnantes. Le drame s’est produit dans la soirée de vendredi,  peu après 21H, à proximité de  Ben Aknoun, plus précisément  près du fameux virage « S ». Selon le dernier bilan des services de la protection civile, l’affaissement a fait 14 blessés tous évacués aux centres hospitalo-universitaires de Beni Messous , Ben Aknoun et Salim Zmirli.  « Dieu merci qu’on ne déplore aucun mort. C’est un grand soulagement pour nous », a réagi le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, qui s’est déplacé sur les lieux quelques minutes après l’affaissement pour constater de visu l’étendue des dégâts, accompagné du  Directeur général de la protection civile, le colonel El Habiri. Les deux responsables ont supervisé l’opération des premiers secours et assisté au « dégagement » des véhicules qui ont chuté dans le trou de 10 mètres de profondeur et d’une largeur de 20 mètres.  Inutile de vous affirmer que la circulation a été, depuis, fermée sur cet axe très sensible et considéré comme l’un des plus fréquentée par les automobilistes de la capitale. A propos justement de la circulation, les automobilistes ont été déviés vers El Achour ou Ben Aknoun en attendant le retour à la normale. Une fois le constat fait et les véhicules dégagés du cratère, les services des travaux publics et de l’hydraulique ont entamé une véritable course contre la montre pour réparer les dégâts dans les plus brefs délais. La première mission consistait à dévier les réseaux de l’AEP et de l’assainissement en dehors de l’axe routier, chose qui fut concrétisée au début de l’après-midi, ce qui a permis d’entamer les travaux de réhabilitation de la chaussée affaissée, en commençant par le compactage de la chaussée puis par son bitumage en passant par le confortement du sol. Quelque 200 employés et une quinzaine d’engins s’y efforçaient durant toute la journée, et à se fier aux déclarations des responsables, les travaux devraient prendre fin dans la soirée. La route sera rouverte aux véhicules dés le parachèvement des travaux prévu samedi soir ou dimanche matin, au plus tard, a précisé M. Rahmani. Il a ajouté qu’en vue de faciliter le trafic routier, les services de police ont mis en place un dispositif d’urgence à travers notamment la déviation de certaines destinations jusqu’à la fin des travaux. Concernant les causes de cet affaissement, des indiscrétions laissent entendre qu’un immense collecteur des eaux usées aurait lâché et serait du coup derrière ce drame. D’autres évoquent les fortes  pluies qui se sont abattues durant presque toute la journée de vendredi. Toutefois, l’on attend les conclusions des experts dépêchés sur place pour avoir une idée plus précise. Il est à rappeler qu’au mois de mai dernier, un collecteur d’eaux usées s’était affaissé à … Ben Aknoun, du coté des Deux Bassins, en face du parc zoologique, ce qui a provoqué là aussi des embouteillages monstres sur la même rocade sud d’Alger.