Aïd El Fitr: Des mesures de facilitation au profit des membres de la  communauté nationale de retour au pays

0
248

 

La brigade de la Police aux frontières (PAF) de   la nouvelle aérogare d’Alger a mis en place, à l’occasion de l’Aïd El Fitr, un dispositif de sécurité global et moderne au profit des voyageurs parmi les membres de la communauté nationale de retour au pays, et ce depuis la  descente de l’avion jusqu’à leur sortie de l’aéroport, a indiqué le Commissaire principal chargé de la sécurisation de l’aérogare.

A l’occasion de l’Aïd El Fitr, un ensemble de mesures de sécurité et de  facilitations ont été prises au profit des membres de la communauté nationale venus passer la fête de Aïd El Fitr avec leurs familles, et ce tout au long du parcours qu’empruntera le voyageur depuis sa descente de  l’avion jusqu’à sa sortie de la zone portuaire », a affirmé le Commissaire principal Amrane Arezki, qui a souligné que ces facilitations seront maintenues tout au long de la saison estivale. A ce propos, il a indiqué que pas moins de 1.000 policiers, affectés à la  nouvelle aérogare, ont pour missions de veiller en coordination avec les différents partenaires, au confort et à la sécurité des voyageurs. D’autre part, le Commissaire principal a fait état du contrôle, durant les premiers mois de l’année en cours, de plus de 2 million de voyageurs et du  traitement de 521 affaires relatives, pour la plupart, aux infractions à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de/et vers l’étranger, au faux et usage de faux et à des infractions à la législation internationale. Par ailleurs, le chef de la brigade Tramway, le commissaire de police,  Djamel Boumhane a fait savoir qu’une patrouille spéciale a été mobilisée en prévision de l’Aïd El Fitr en vue de faciliter le déplacement des voyageurs lors des deux jours fériés à travers 19 stations de métro et 37 stations de tramway. Il a révélé que pendant le premier semestre de l’année en cours, les contrôles effectués au niveau des stations de métro et de tramway et qui   ont concerné 41.038 personnes se sont soldés par l’arrestation de 83 individus pour port d’armes blanches et 64 autres pour détention de psychotropes, un bilan qualifié par le même responsable, de « positif ».

N.I