Aïn El Fouara: L’auteur de l’acte de vandalisme transféré à l’hôpital psychiatrique de Mila

0
708

Le juge d’instruction du tribunal de Sétif a ordonné, hier, de transférer l’auteur de l’acte de vandalisme de la fontaine Aïn El Fouara à l’hôpital psychiatrique de la commune de Oued Athmania dans la wilaya de Mila.

La fontaine Aïn El Fouara, monument emblématique de la ville de Sétif, a été vandalisée lundi 18 décembre 2017, à l’aide d’un marteau et d’un burin par un individu dénommé A.A. (34 ans), issu de la commune de Béni Hocine (nord de la wilaya de Sétif). L’auteur de cet acte de vandalisme, qui a détérioré une partie du visage et de la poitrine de la statue, était déjà présenté comme souffrant d’une «déficience mentale à 100%», avait précisé le chargé de communication de la sûreté de wilaya, Abdelouaheb Aïssani. Il a été mis en détention provisoire jusqu’aux résultats de l’expertise médicale sur son état de santé psychologique. Le tribunal de Sétif a désigné un expert en psychiatrie pour statuer sur la santé mentale de A.A. et confirmer son incapacité mentale totale et son manque de conscience dans ses actes, selon la même source. La détérioration de la fontaine Aïn Fouara a suscité une vague d’indignation, tant chez la presse, nationale et internationale, les citoyens, les internautes que chez les responsables. Les internautes ont qualifié cet acte de «choquant», «désolant» et «rétrograde», exprimant leur désarroi sur les réseaux sociaux.

Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture, qui a qualifié cet acte d’«hystérique» et «irréfléchi», a d’ailleurs révélé que plusieurs spécialistes et sculpteurs se sont proposés pour restaurer cette statue gratuitement, selon El Khabar. Les travaux de rénovation ont été entamés jeudi dernier.