Albert Muchanga à l’agence Xinhua : « La ZLECA permettra à l’Afrique de parler d’une seule voix sur la scène mondiale »

0
56

 

La création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) permettra à l’Afrique de parler d’une seule voix sur la scène internationale, a déclaré Albert Muchanga, commissaire au Commerce de l’Union africaine (UA), à l’agence Xinhua.

Au cours d’une interview donnée pendant un forum consultatif national de trois jours organisé par le Ghana sur la mise en œuvre de la ZLECA, le responsable de l’UA a déclaré qu’il était essentiel que le continent africain puisse parler d’une seule et même voix dans ses négociations commerciales avec le reste du monde. « Dans les conseils économiques et commerciaux internationaux, l’Afrique sera maintenant encouragée à parler d’une seule voix. Cela donnera donc davantage de poids au continent à travers le monde », a-t-il affirmé. Le continent africain devrait commencer à commercer selon les termes définis par la ZLECA d’ici juillet 2020, et cette zone de libre-échange devrait s’avérer très rentable pour le continent en termes d’augmentation du commerce intra-africain. Les experts ont indiqué que cette initiative conduirait notamment à créer des économies d’échelle qui permettront aux producteurs d’accéder à un marché de 1,27 milliard de personnes, et encouragerait les investisseurs à se lancer dans des investissements à long terme et à grande échelle. « Quand ces investissements arriveront, ils créeront des emplois. Et grâce à la libéralisation du commerce, nous prévoyons également une baisse du coût des biens et des services », a souligné M. Muchanga.

N.I