Alger: Extranet double les tournées de collecte des déchets ménagers durant la période de confinement partiel

0
103

L’entreprise Extranet a mobilisé tous ses moyens humains et matériels pour doubler les tournées de collecte des déchets ménagers pendant la journée, dans le cadre du confinement partiel à Alger, a précisé, hier, le chargé du suivi du plan de collecte de l’entreprise. Dans un entretien à la presse, Mohamed Daoudia a précisé que les conditions de confinement partiel appliqué à Alger de 19h à 7h du matin annoncé, ce lundi, exige de s’adapter aux derniers développements de la situation sanitaire dans le pays et de doubler les patrouilles de collecte des déchets ménagers pendant la journée, en maintenant deux patrouilles nocturnes à 20h et 23h.

Ce couvre-feu décidé par les hautes autorités du pays changera les habitudes des familles algériennes qui vont devoir sortir leurs ordures, notamment aux premières heures de la journée, ce qui exige de doubler les tournées des camions, selon le responsable. Extranet emploie 315 camions à bennes tasseuses répartis sur 31 communes d’Alger qui assure quotidiennement la collecte de 1700 tonnes. Pour s’adapter à cette nouvelle cadence, tous les techniciens ont été maintenus et une partie des employés de l’administration ont été démobilisés, conformément, aux instructions du Gouvernement. Les ingénieurs de l’hygiène, les conducteurs et les mécaniciens ont été maintenus et répartis, selon la nécessité. Sur un total de 5200, une centaine d’employés ont été démobilisés, car habitant aux alentours de Blida où un confinement total a été décrété pour une durée de 10 jours. Pour ce qui est des moyens de prévention, Mohamed Daoudi a fait savoir qu’Extranet assure à ses employés des gants, des masques et des produits désinfectants de son propre budget. Extranet contribue également aux opérations d’assainissement et de désinfection des quartiers à travers plusieurs communes. Elle a mobilisé 8 camions citernes afin d’accomplir cette mission quotidienne, et ce, en collaboration avec les services communaux d’hygiène qui assurent le produit désinfectant, a conclu Mohamed Daoudi.