Alger: L’Académie internationale de musique et de danse «Acima» inaugurée

0
52

L’Académie internationale de musique et de danse «Acima»,  un nouvel espace dédié à la formation et l’apprentissage des disciplines de la musique dans ses différents genres, et de la danse dans la variété de ses styles, a été inaugurée samedi à Alger.

Fondée et dirigée par Amine Kouider, «Acima», est composée de «huit salles pour la pratique de l’instrument et une grande pour l’enseignement théorique du solfège», qui accueilleront les «enfants de six ans et plus, les adolescents et les adultes, amateurs qu’ils soient ou professionnels», explique le maestro. «Acima Académie» propose une formation de «qualité et de prestige» aux «normes internationales», dispensée par «une équipe de professeurs algériens diplômés des grandes écoles de musique et de danse», explique son fondateur. En musique, le maestro compte mettre à profit de tous les inscrits à ses cours, ses «20 ans d’expérience et d’enseignement dans les grandes écoles à l’étranger», avec une formation qui s’appuie sur des «techniques pédagogiques modernes et inédites» qui favorisent la «stimulation des aptitudes musicales, intellectuelles et manuelles» des apprenants, ainsi que leur «socialisation» à travers des activités d’ensemble, à l’instar de la Chorale et l’Orchestre de l’Académie. Les élèves pourront s’inscrire aux cours de piano, violon, guitare, flûte, chant, saxophone, luth, percussion et autres instruments de leurs choix, dans des genres pluridisciplinaires, comme la musique algérienne, arabo-andalouse, classique, moderne, jazz et jazz algérien, précise Amine Kouider.  Les inscrits aux cours de danse, poursuit le directeur de «Acima», auront à suivre des séances de musique générale afin de soutenir, par la maîtrise rythmique et l’amélioration de leur performance, leur apprentissage en lien avec l’expression du corps par la grâce du mouvement et la beauté du geste. Un quatuor à cordes de l’Orchestre de l’Académie a marqué l’ouverture de «Acima» par l’interprétation de  «Petite musique de nuit», une sérénade de Wolfgang Amadeus Mozart très appréciée par le public présent, soumis au respect des règles sanitaires.

  1. Toumi