Alger: Lancement du projet de système de régulation du trafic routier et des feux tricolores intelligents

0
789
Photo Fatah Guidoum L'Echo d'Algérie@

Le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a donné, ce mardi, le coup d’envoi du lancement du projet de système de régulation du trafic routier et des feux tricolores intelligents au niveau de la commune de Belouizdad, au titre d’un projet pilote de gestion centralisée du trafic routier assurée par une joint-venture algéro-espagnole dans le cadre d’une série de projets visant à moderniser la wilaya d’Alger

Intervenant lors d’une conférence de presse en marge de sa visite d’inspection des projets de travaux publics et des transports à Alger, Zoukh a indiqué que le «lancement des travaux du projet de système de régulation du trafic routier intelligent et l’installation de feux tricolores au niveau de la commune de Belouizdad concerneront, dans une première étape, 200 intersections sur un ensemble de 500 au niveau de la wilaya d’Alger et ce, en collaboration avec une société espagnole en vue de résoudre les problèmes liés l’embouteillage à Alger» précisant que «la réalisation de ce projet durera 25 mois». «La réalisation d’un système intelligent de gestion dynamique du transport urbain vise à faciliter le trafic routier à Alger» a expliqué le wali ajoutant que «ce systè- me procèdera en premier lieu à la collecte de données concernant la fluidité du trafic routier au niveau d’un centre spé- cialisé à Kouba à travers les caméras de surveillance et des puces magnétiques pour que ces données soient ensuite analysés en vue de trouver les solutions idoines». Il a affirmé que le lancement des travaux d’aménagement du rond point de Clairval menant vers Afripol en direction du rond point du ministère des Travaux publics à Ben Aknoun (6km) ainsi que la mise en service de la double voie située au niveau de la rue Mustapha Khalef (El Biar) s’inscrivent dans le cadre des projets en cours de réalisation, lesquels dépassent 40 projets.

«Après avoir réceptionné le projet du parking d’El Biar (730 véhicules), plusieurs autres projets dont les travaux avancent bien seront réceptionnés également, à l’image des parkings d’El Madania (600 véhicules), Kouba (800) et Hydra (730)», a révélé encore le wali de la capitale. Le projet de réalisation d’une gare routière, au niveau de la commune de Bir Mourad Raïs, d’une capacité de 1000 taxis et bus a accusé un retard de réception en raison de la déclaration de faillite de la société espagnole qui était chargée de la réalisation du projet et dont la finalisation des travaux a été attribuée à une société algérienne, a indiqué Zoukh qui a précisé que ses services poursuivront en coordination avec les services de sûreté la lutte contre le phénomène des parkings aléatoires qui défigurent le paysage de la capitale.

Et d’ajouter que dans le cadre d’encouragement à l’investissement privé, les services de wilaya ont exigé aux investisseurs ayant bénéficié du foncier réservé à la réalisation de plusieurs projets tels que les hôtels, les crèches, les cliniques médicales et les restaurants, la consécration de parkings aux personnes véhiculées afin de combler le déficit enregistré dans ce sens, estimé à 4000 sites. Zoukh a, en outre, rappelé que depuis le lancement des opérations de relogement depuis 2014 jusqu’à ce jour, quelque 530 hectares du foncier au niveau de la capitale ont été récupérés et dont une grande partie consacrée à la réalisation de différents projets de logements, ajoutant que la 3e phase de la 23e opération de relogement a été reportée en raison de mauvaises conditions climatiques et de chutes de pluie ces derniers temps, qui ont, à leur tour, empêché l’opération de réhabilitation de sites d’agglomérations concernés par cette opération. Il a, par ailleurs, annoncé que ces opérations seront prochainement entamées. Quant à la formule LPA (Logement promotionnel aidé), Zoukh a précisé que faute de foncier immobilier, la wilaya n’a pas encore entamé l’opération, notant que les maires, qui ont pris l’initiative de réceptionner les dossiers des citoyens souscripteurs, doivent assumer leur responsabilité.