Alger: Réouverture du jardin de la Liberté

0
1413

Le président de l’APC d’Alger-Centre, Abdelhakim Bettache a procédé ce matin, à Alger, en présence du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, à la réouverture du jardin de la Liberté, à l’occasion de la Journée nationale des personnes handicapées, célébrée le 14 mars de chaque année.

Photo L’Echo d’Algérie@

Bettache a expliqué que la réouverture de ce jardin rentre dans le cadre du programme tracé par l’Assemblée Populaire d’Alger-Centre relatif à la rénovation des jardins et des espaces verts existants dans la capitale.

M.Bettache a indiqué que la réhabilitation de cette infrastructure a coûté 16 milliards de centimes. Il a précisé que ce jardin était fermé depuis 1991, faute de prise en charge et suite à la dégradation de toutes ses structures qui datent d’un siècle. Le président de l’APC d’Alger-Centre a souligné que l’opération de la rénovation se poursuit et concerne tous les jardins ayant souffert du laisser-aller et de la défaillance.

Photo L’Echo d’Algérie@

Le but serait  d’embellir l’image de la capitale et d’offrir un espace de divertissement aux citoyens. La spécificité de ce jardin, selon M.Bettache, est qu’il est doté de passages et couloirs aménagés pour la catégorie des personnes aux besoins spécifiques. « Ce jardin offre une accessibilité à l’handicapé. les personnes à mobilité réduite pourront  se déplacer facilement  à travers les passages aménagés», a-t-il dit.

D’autre part, cette structure qui s’étend sur une superficie de plus d’un hectare abrite un petit zoo, au grand bonheur des amoureux des animaux et des oiseaux. « Des espèces rares s’y trouvent », a ajouté M.Bettache. L’accès à ce jardin est gratuit. Il sera ouvert de 8 h à 22 h. A partir de mois de juin, les horaires d’ouverture seront prolongés jusqu’à minuit.  Par ailleurs, il sera fermé seulement pendant  6 heures pour le nettoyage et la prise en charge, précise le maire. Chaque mardi et samedi, des spectacles pour enfants y seront organisés.

Photo L’Echo d’Algérie@

Rencontrés sur les lieux, les visiteurs étaient ravis . Pour Lamia, une jeune étudiante, ce jardin est un acquis pour les habitants de cette localité et une bouffée d’oxygène, vu le manque d’espace vert dans la capitale. Seulement, elle demande de renforcer la sécurité.  Pour sa part, Zaki, voit que le vrai challenge est de préserver la propreté des  lieux. A ce sujet, il préconise des campagnes de sensibilisation et le renforcement du contrôle. Concernant la Journée nationale des personnes handicapées, M.Bettache a souligné que l’Assemblée populaire d’Alger-centre a tracé un programme à cette occasion, et cela depuis 2012. Selon lui, cette année le programme s’articule sur la protection de l’environnement. Par ailleurs,  plus de 60 chaises roulantes et matelas orthopédiques ont été distribuées au profit des personnes aux besoins spécifiques.