Ali Haddad intercepté à la frontière avec la Tunisie

0
473
Photo Fatah Guidoum@L'Echo d'Algérie

D’après plusieurs médias, l’ancien patron des patrons démissionnaire depuis jeudi 28 mars aurait été intercepté près de la frontière avec la Tunisie. Selon plusieurs médias algériens, dont le quotidien El Watan, l’ex-patron des patrons algériens Ali Haddad, homme d’affaires, a été arrêté dans la nuit à un poste-frontière avec la Tunisie.

Cette information a aussi été confirmée par une source sécuritaire ayant requis l’anonymat auprès de l’Agence France-Presse. « Selon les premières informations, Ali Haddad ne fait pas l’objet d’une IST (interdiction de sortie du territoire). Cependant, ordre a été donné pour fouiller le véhicule de l’ex-patron des patrons, une Volkswagen Passat, de couleur noire, immatriculé à Alger. Il a été trouvé un autre passeport, deux permis de conduire, quatre téléphones mobiles et des sommes d’argent – 5 000 euros, 100 dollars et 410 000 dinars DA. Actuellement, il a été placé dans les locaux du poste-frontière de Oum Tboul (Et Tarf) », écrit El Watan dans son édition du jour.

Un patron démissionnaire

Dans tous les cas, les deux sources interrogées par l’AFP ont dit ne pas connaître les raisons de l’arrestation d’Ali Haddad, qui a démissionné jeudi de la présidence du Forum des chefs d’entreprise (FCE), principale organisation patronale où son autorité était contestée depuis le début, le 22 février, du mouvement de contestation. Pourtant, d’après une source judiciaire citée par l’agence de presse française, l’ancien patron des patrons ne fait l’objet ni d’un mandat d’arrêt ni d’une interdiction de sortie du territoire (IST).