Alimentation  en eau potable / Quatre nouvelles stations  de dessalement d’eau de mer en cours d’étude

0
486

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib,  a annoncé avant-hier, lors de  sa visite de travail effectuée à Blida, le lancement d’études relatives à la réalisation  de quatre nouvelles stations de dessalement d’eau de mer  pour améliorer  l’alimentation en eau potable (AEP) dans l’ensemble des wilayas du pays. Actuellement on dénombre 11 stations contribuant à raison  de  17 % à la disponibilité de l’eau au niveau national. Ces projets futurs qui s’inscrivent dans le cadre du Plan national de  l’eau (PNE) et qui rentrent dans le cadre de la politique de diversification des ressources en eau, visent à améliorer  l’approvisionnement en eau potable à travers le territoire national concernent les wilayas d’El Tarf, de Skikda, de Bejaia et  d’Alger.  Ces projets stratégiques qui s’inscrivent également, s’ajouteront aux 11 stations existant actuellement qui  M.Necib a annoncé également le lancement de plusieurs autres projets  dans le cadre des objectifs stratégiques du PNE ayant pour but de préserver l’excédent enregistré au niveau de certains barrages existant dans des  régions à forte pluviométrie, en vue de réaliser l’équilibre entre les  régions.  Parmi ces importants projets, le projet de  transfert des excédents d’eau enregistrés dans la wilaya d’El Tarf vers les  barrages situés dans les wilayas de Souk Ahras et de Tébessa, soulignant,  en outre, le lancement des travaux une fois leurs études finalisées notamment après l’affectation de l’enveloppe financière nécessaire à ce  projet.  Concernant l’AEP, le premier responsable du secteur s’est montré satisfait des résultats enregistrés durant les dernières années. Faisant état « d’  un bond qualitatif », le ministre a souligné que « les choses devront s’améliorer à  l’avenir dans le cadre d’un programme ambitieux visant la garantie de  l’AEP, d’autant que ce secteur est prioritaire ».  Répondant à une question relative au problème des fuites d’eaux entrainant « une perte considérable » d’eau, le ministre a fait état de la poursuite des  efforts en vue de réduire ces fuites qui représentent actuellement un taux  de 30% de la production nationale globale d’eau potable.

Noyades dans les barrages : des piscines seront réalisés pour éviter le phénomène

Le nombre des cas de noyades enregistrés en Algérie connait une courbe ascendante. Nager dans les criques de quartiers, les oueds, les barrages est devenu une alternative pour certains citoyens notamment ceux qui n’ont pas les moyens d’aller faire baignades dans les lieux autorisés. En vue de mettre fin aux noyades  qu’enregistrent les différentes wilayas du pays à chaque saison estivale, le ministre des Ressources en eau, Hocine  Necib, a annoncé la réalisation de projets de piscines à  proximité des barrages et rivières.  Les investisseurs privés sont sollicités pour réaliser ces structures dans plusieurs wilayas du pays notamment de l’intérieur où un manque flagrant est ressenti.A ce jour, 40 demandes ont été reçues à cet effet et seront examinées par  l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), puis seront soumises  à la commission centrale du ministère des Ressources en eau pour se  prononcer à leur sujet, a souligné M. Necib. Ces nouvelles piscines répondront aux normes de sécurité, à l’effet de  mettre ces espaces à la disposition des férus de baignade notamment les  enfants, sans que ces derniers mettent leur vie en péril. A ce propos, le ministre des Ressources en eau a fait état de la poursuite  des campagnes de sensibilisation par la tutelle en coordination avec les  services de la protection civile sur les dangers de la baignade dans les  barrages et rivières, appelant les citoyens à protéger leurs enfants des  risques encourus au niveau de ces lieux, notamment après les nombreux cas  de noyades enregistrées dans plusieurs wilayas dont Blida, depuis le début  de la saison estivale. Six (6) personnes ont perdu la vie par noyade au cours des dernières 48  heures dans plusieurs wilayas du pays, dont un cas (28 ans) au niveau de la  wilaya de Blida suite à une baignade dans le barrage de Froha (commune de  Soumaa), avait indiqué samedi un bilan établi par les services de la  Protection civile.

Selma D.