Amazighité : Si El Hachemi Assad insiste sur la nécessité de redoubler d’efforts pour  généraliser tamazight

0
103

 Le Secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, a insisté lundi, à Tébessa, sur « la nécessité de redoubler d’efforts pour généraliser la culture et la langue amazighe dans toutes les wilayas du pays ».

Présidant le lancement des activités de l’association locale « Thevestis » pour la culture et l’identité, M. Assad a indiqué que le HCA œuvre de concert avec les ministères de l’Education et de l’Enseignement Supérieur, l’association Iqra, l’Office national d’alphabétisation et de l’enseignement pour adultes pour « généraliser la langue amazighe ». Pour le SG du HCA, la langue amazighe a réalisé, après plusieurs années, « un important acquis » grâce à la décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, d’instituer le nouvel an amazigh comme fête nationale et une journée chômée et payée. Cet acquis, a-t-il ajouté, est « source de force pour l’histoire et le patrimoine culturel amazighs », permettant de passer à « une phase de production, de recherche, de formation, de traduction et de développement de la langue amazighe ». M. Assad a souligné, à ce propos, que le HCA œuvrera avec l’Académie de la langue amazighe pour préserver ce patrimoine culturel sous ses formes matérielle et immatérielle, ainsi qu’à promouvoir l’amazighité en tant que langue nationale, à renforcer le partenariat avec tous les intervenants de la société civile et faire valoir les efforts de l’Etat dans ce domaine. Interrogé sur les réalisations enregistrées à l’échelle nationale, le responsable a rappelé que la langue amazighe est enseignée dans 38 wilayas et que des efforts sont consentis pour l’enseigner dans les wilayas restantes, dont Skikda et El Oued, à partir de la prochaine rentrée, affirmant que des postes seront créés dans cette perspective par le ministère de l’Education nationale. M. Assad a fait également état de l’existence de quatre (4) instituts de la langue amazighe à Tizi-Ouzou, Bouira, Bejaia et Batna, qui sont à l’origine de l’organisation de plusieurs rencontres et journées d’études sur la langue et la culture amazighe. Il a souligné, en outre, que la wilaya de Tébessa compte 13 enseignants de langue amazighe, insistant sur la généralisation de son enseignement à toutes les écoles primaires dans la perspective de la sortie, durant l’année universitaire 2017/2018, de la première promotion d’enseignants de Tamazight de l’Ecole normale supérieure de Bouzaréah. Le responsable a également souligné que la création de l’association « Thévestis » pour la culture et l’identité amazighe vient renforcer les rangs des 914 associations activant dans ce domaine à l’échelle nationale. Le SG du HCA a visité, par ailleurs, en compagnie du wali de Tébessa, les stands d’exposition de vêtements et de mets traditionnels, et assisté, à l’occasion, à la présentation de récitals poétiques en Tamazight et des extraits de musique.

Benadel M