ANCA : La présidentielle est bénéfique pour la stabilité du pays

0
256

Le président de l’Association nationale des  commerçants et artisans algériens (ANCA), El Hadj Tahar Boulenouar, s’est  félicité hier  Oran de la convocation du corps électoral pour la  présidentielle le 12 décembre prochain, estimant qu’aller aux urnes pour  choisir le président de la République est « bénéfique pour la stabilité  nationale ».

Lors d’une conférence de presse, M. Boulenouar a estimé que « sans  l’élection, la situation peut dégénérer et rendre vulnérable notre jeune  économie, au risque de provoquer une inflation, voire un ralentissement de  pans entiers de l’économie », soulignant avoir « tenu des rencontres avec de  gros commerçants et l’effet psychologique provoqué par les manifestations  populaires est pesant ». « L’instabilité politique, provoquée par des marches politiques à  répétition a fortement perturbé le climat d’affaires, avec tout ce que cela  suppose comme répercussions négatives sur le secteur économique et  commercial », a-t-il ajouté. « Il y a des signes qui ne trompent pas et qui risquent de porter un  sérieux coup à l’économie nationale, en témoigne la baisse entre 30 et 40  pour cent de l’activité des commerçants », a affirmé El Hadj Tahar  Boulenouar, appelant les partis et les personnalités politiques à « trouver  une solution rapide pour sortir de l’instabilité politique qui nuit à  l’économie nationale ». Une situation, a-t-il dit, ayant « provoqué une attitude plutôt frileuse  chez certains investisseurs étrangers, pourtant prêts à s’installer en  Algérie, sans parler des opérateurs économiques qui interviennent dans le  commerce et la chaîne logistique, notamment les transporteurs, les  fournisseurs et les grossistes qui ont réduit leurs activités s’ils n’ont  pas carrément baisser rideau ». Le président de l’ANCA a révélé que 3.000 petites et moyennes entreprises  (PME) ont cessé leurs activités depuis le début de l’année 2019 et de  50.000 commerçants ont gelé leurs activités à cause de l’instabilité,  reconnaissant qu’il est impossible pour l’heure de tracer un quelconque  programme économique ou de développement. Par ailleurs, M. Boulenouar, qui préside l’ANCA depuis le 6 janvier 2016,  a annoncé la tenue, le 21 octobre prochain, du congrès national de cette  association en son siège à Alger, avec comme ordre du jour une assemblée  générale pour élire un nouveau président, outre l’adoption des statuts et  du règlement intérieur et un plan d’action. En outre, il a rappelé la participation de l’ANCA dans plusieurs salons  spécialisés, ainsi que la rencontre avec plusieurs ministres, à savoir ceux  de l’Environnement et des Energies renouvelables, du Commerce et de  l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche pour la promotion des  espaces commerciaux et le développement du réseau de distributions des  différentes filières. La conférence de presse a été animée en présence du chef de la mission  commerciale tunisienne à Oran, Rafik Mansouri, et du Directeur général de  l’entreprise « Events », Zoubir Ouali, commissaire du 16e Salon international  du logement, de l’immobilier, de la construction et des travaux publics,  qui se tiendra du 14 au 19 octobre à Oran.

Moussa O