Anouar Gargache : »L’Indépendance de l’Algérie arrachée au prix de lourds sacrifices consentis par son peuple »

0
873

Le ministre d’Etat aux Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anouar Gargache a affirmé, mercredi, que « l’Indépendance de l’Algérie a été arrachée au prix de lourds sacrifices consentis par son peuple et grâce à sa résistance qui a jalonné les sentiers de l’une des plus belles Révolutions ». Le ministre émirati qui réagissait aux propos tenus par le Gouverneur de l’Emirat de Sharjah, Cheikh Sultan Al-Qasimi concernant la Révolution algérienne, a déclaré sur son compte Twitter que « l’Indépendance de l’Algérie a été arrachée au prix de lourds sacrifices consentis par son peuple et grâce à sa résistance qui a jalonné les sentiers de l’une des plus grandes Révolutions, les rôles régionaux et internationaux ne constituaient en fait qu’une partie visible de la scène qui ne saurait échapper au lecteur averti de l’Histoire ». « L’amour que vouent les Emirats arabes unis à l’Algérie et leur admiration pour sa Révolution et ses lourds sacrifices, ne sauraient être remis en cause », a encore écrit le ministre émirati précisant que la dimension évoquée par Cheikh Sultan Al-Qasimi « concernait un des volets de la lutte du vaillant peuple algérien ». Il s’agit de la première réaction émiratie officielle aux propos tenus récemment par le Gouverneur de Sharjah, Cheikh Sultan Ben Mohammad Al-Qasimi lors d’une conférence sur la Culture et la Sagesse dans la pensée politique, où il avait évoqué une discussion qu’aurait eue, selon lui, Charles De Gaulle avec son ministre de la Culture. « De Gaulle a posé la question à son ministre de la Culture: Comment pourrai-je gagner la sympathie des Arabes ? Il lui a répondu : Il faut plaire au leader arabe Djamal Abdel Nasser. Si vous arrivez à avoir sa confiance, vous aurez tout le monde arabe avec vous. Et comment pourrai-je avoir Abdel Nasser à mes côtés?, a encore demandé De Gaulle. Et son ministre de répondre: en donnant l’indépendance à l’Algérie. De Gaule dit alors en évoquant l’Algérie : « maintenant, je les connais », et il a travaillé pour l’indépendance de l’Algérie », avait rapporté le Gouverneur de Sharjah.

Le ministre d’Etat aux Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anouar Gargache a affirmé, mercredi, que « l’Indépendance de l’Algérie a été arrachée au prix de lourds sacrifices consentis par son peuple et grâce à sa résistance qui a jalonné les sentiers de l’une des plus belles Révolutions ». Le ministre émirati qui réagissait aux propos tenus par le Gouverneur de l’Emirat de Sharjah, Cheikh Sultan Al-Qasimi concernant la Révolution algérienne, a déclaré sur son compte Twitter que « l’Indépendance de l’Algérie a été arrachée au prix de lourds sacrifices consentis par son peuple et grâce à sa résistance qui a jalonné les sentiers de l’une des plus grandes Révolutions, les rôles régionaux et internationaux ne constituaient en fait qu’une partie visible de la scène qui ne saurait échapper au lecteur averti de l’Histoire ». « L’amour que vouent les Emirats arabes unis à l’Algérie et leur admiration pour sa Révolution et ses lourds sacrifices, ne sauraient être remis en cause », a encore écrit le ministre émirati précisant que la dimension évoquée par Cheikh Sultan Al-Qasimi « concernait un des volets de la lutte du vaillant peuple algérien ». Il s’agit de la première réaction émiratie officielle aux propos tenus récemment par le Gouverneur de Sharjah, Cheikh Sultan Ben Mohammad Al-Qasimi lors d’une conférence sur la Culture et la Sagesse dans la pensée politique, où il avait évoqué une discussion qu’aurait eue, selon lui, Charles De Gaulle avec son ministre de la Culture. « De Gaulle a posé la question à son ministre de la Culture: Comment pourrai-je gagner la sympathie des Arabes ? Il lui a répondu : Il faut plaire au leader arabe Djamal Abdel Nasser. Si vous arrivez à avoir sa confiance, vous aurez tout le monde arabe avec vous. Et comment pourrai-je avoir Abdel Nasser à mes côtés?, a encore demandé De Gaulle. Et son ministre de répondre: en donnant l’indépendance à l’Algérie. De Gaule dit alors en évoquant l’Algérie : « maintenant, je les connais », et il a travaillé pour l’indépendance de l’Algérie », avait rapporté le Gouverneur de Sharjah.