APN: Le Groupe des indépendants valorise l’appel de l’Institution militaire  au dialogue sérieux

0
84
APN Photo/Bensale.B/APP

 

Le Groupe parlementaire des indépendants à  l’Assemblée populaire nationale (APN) a valorisé lundi l’appel de  l’institution militaire au dialogue « sérieux et responsable », réitérant  « son attachement à la stabilité nécessaire des institutions de la République ».  

« Nous réitérons notre attachement à la stabilité nécessaire des institutions de la République et nous valorisons l’appel de l’institution  de l’Armée nationale populaire (ANP) au dialogue sérieux et responsable », a indiqué le Groupe parlementaire dans un communiqué portant la signature de  son président, Lamine Osmani. Affirmant « se tenir loin des calcules partisans étroits qui entravent les solutions objectives à la crise que traverse actuellement le pays, et qui  nécessite la conjugaison des efforts de tout un chacun, sans exclusive, pour la surmonter », le Groupe des indépendants réaffirme que « l’intérêt du pays et du peuple doit primer sur toute autre considération, aussi  importante soit-elle ». A noter que l’institution militaire plaide, depuis le début de la crise, pour un dialogue » sérieux et franc » devant faire des multiples revendications populaires réalisées jusque là, « sa base et son point de  départ ». Le Général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah avait souligné, fin mai dernier à partir Tamanrasset, que ce dialogue « doit aboutir à tous les moyens susceptibles de préserver la légitimité constitutionnelle », insistant sur « l’impératif de retourner, au plus vite, aux urnes pour élire  le président de la République dans le respect de la volonté populaire libre ». Appelant à « faire du dialogue un projet civilisationnel qui tiendra lieu de culture répandue parmi les enfants de la même patrie », il avait assuré que « les contours de la feuille de route de ce dialogue se préciseront  davantage à travers le sérieux et la rationalité des initiatives, et à travers la recherche sérieuse des solutions idoines à cette crise qui perdure, dans les plus brefs délais ». Pour sa part, la revue El-Djeich a souligné dans son éditorial du mois de juin que « Seul le dialogue est à même d’ouvrir la voie à une issue légale  et constitutionnelle garantissant l’organisation des élections présidentielles le plus rapidement possible », affirmant que les discussions « stériles ne sont que perte de temps et d’occasions pour l’ouverture d’un dialogue véritable et sincère, fait de concessions réciproques ».

N.I