APN: Le groupe parlementaire Algérie-Etats Unis d’Amérique installé

0
212

Le président de la Commission des affaires extérieures et de la  Communauté à l’étranger, Abdelhamid Si Afif, en présence de l’ambassadeur américain à Alger, John Desrocher a procédé au nom du président de l’APN, Mouad Boucharab, officiellement hier, mardi à l’installation du groupe parlementaire Algérie-Etats Unis d’Amérique mardi, à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Estimant que ce groupe parlementaire d’amitié « constituait un jalon supplémentaire à la coopération bilatérale et au renforcement de la dimension parlementaire de manière à consolider les liens d’amitié entre les deux peuples algérien et  américain», Abdelhamid Si Afif a estimé à  ce propos que  « les parlementaires qui  représentent les peuples et expriment leurs préoccupations, à s’adapter aux actions engagées par leurs gouvernements sur le plan diplomatique, au regard de l’importance que revêt désormais la diplomatie parlementaire dans  les relations internationales et les groupes parlementaires d’amitié ». Rappelant, dans ce cadre, « le grand intérêt accordé par l’Algérie à la diplomatie parlementaire, en lui consacrant une place exceptionnelle au  sein de la Constitution de 2016, initiée par le président de la République,  Abdelaziz Bouteflika », mettant en avant « le souci permanent de l’APN de s’adapter à cette dynamique positive et de concrétiser ces réformes sur le terrain, à travers ses initiatives et activités visant à jeter les ponts  d’amitié avec les parlements des pays entretenant des relations d’amitié avec l’Algérie ». Par ailleurs, il a salué « les relations privilégiées liant le parlement algérien et le congrès américain », formulant  le vœu de « conforter la  confiance et l’amitié entre les deux peuples et de créer un cadre complémentaire de coordination et d’approfondissement du dialogue et de la concertation entre les parlements des deux pays ainsi que la mise en place des fondements de la coopération parlementaire ». Se félicitant des relations  d’amitié  historiques liant l’Algérie et les  Etats unis,  Si Afif a appelé au « renforcement de ces relations dans le domaine économique, à travers l’établissement d’un partenariat stratégique solide mutuellement bénéfique dans le cadre gagnant-gagnant ». Il a appelé,  en outre, à l’augmentation des investissements américains directes et à l’établissement d’une base solide de partenariat industriel et économique dans tous les secteurs, principalement  dans les domaines de l’industrie et de l’agriculture ». De son côté, le président du groupe parlementaire d’amitié Algérie-Etats  Unis d’Amérique, Abdelkrim Meheni a dit que l’installation de ce groupe constituait « une base  supplémentaire à l’édifice des relations historiques  de coopération et de solidarité déjà existantes entre les deux pays », rappelant le rôle de ce groupe dans « le soutien de l’échange, de la communication et du rapprochement entre les deux instances législatives des deux pays ». Il s’est félicité, en outre, du « niveau des relations entre l’Algérie et  les Etats unis d’Amérique », marquées par « le respect mutuel », appelant à  « les valoriser et à les renforcer dans plusieurs domaines économiques,  commerciaux et parlementaires ». M. Meheni a exprimé, également, « son souhait de parvenir à un partenariat plus important entre les deux pays dans le domaine économique, et ce à la lumière des défis qui se posent à l’Algérie en matière de diversification de son économie et de renforcement de son développement et de recherche d’opportunités d’investissements étrangers ». Il a souligné, dans ce sens, « le rôle important de ce groupe dans le  renforcement et la consolidation des ponts de coopération, la création de nombreux espaces pour la communication et le dialogue et l’échange d’expériences entre les parlementaires des deux pays, les hommes d’affaires et les experts ». L’ambassadeur américain a Alger, a pour sa part, salué le « niveau de coopération entre le Congrès américain et le Parlement algérien », appelant à « la  consolidation de cette coopération à l’avenir dans plusieurs domaines, notamment économique et commercial hors hydrocarbures ». Les relations bilatérales revêtent plusieurs dimensions car englobant « la coopération sécuritaire, le renforcement de la sécurité régionale, la promotion des relations économiques et commerciales et le rapprochement entre les deux peuples », a souligné la diplomate américaine, a-t-il ajouté. Au volet économique, l’ambassadeur a affirmé que les entreprises américaines activant en Algérie étaient prêtes à accompagner l’Algérie dans la démarche de diversification de son économie, a-t-il précisé, soulignant que « la diversification de l’économie et des sources de richesse sont la meilleure solution offerte aux pays exportateurs de pétrole qui pâtissent de la chute de ses cours ».

Yasmine Derbal