Appel au dialogue de Bensalah : Djaballah dit non

0
154

 

Abdallah Djaballah a exprimé ce lundi son refus de participer au deuxième appel au dialogue lancé par Abdelkader Bensalah, hier dimanche, dans son discours à la nation.

« L’appel au dialogue n’est pas nouveau, mais cela signifie que Bensalah s’accroche à son poste pour gérer cette période jusqu’à la tenue des élections présidentielles », a estimé le président du Parti justice et développement (PJD). Pour M. Djaballah, si Bensalah s’accroche à poste, « c’est grâce au soutien de l’institution militaire ». « C’est déplorable », a-t-il dit. Le président du PJD a ajouté que Bensalah était un président « illégitime ». « Le peuple lui a retiré sa confiance lors des manifestations, et tout ce qui provient de lui est illégitime », a-t-il expliqué, en rappelant l’échec du premier appel au dialogue lancé par Bensalah. Djaballah a conseillé à Bensalah de céder le pouvoir : « Il est inutile d’appeler au dialogue, et tout ce que peut faire le président par intérim, est de répondre aux revendications du peuple, et de céder le pouvoir, à ceux qui veulent se présenter pour gérer la période de transition ».