Archéologie – Tébessa: Recrutement de trois gardiens pour sécuriser la nouvelle mosaïque découverte à Négrine

0
166

Trois agents de sécurité ont été recrutés pour protéger le site de la nouvelle mosaïque découverte dans la région de «Tifache» relevant de la commune de Négrine (165 km au sud de Tébessa), a indiqué, ce samedi, le directeur de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC), Lotfi Azzedine.

Le recrutement de ces 3 agents de sécurité, sous instruction du directeur général de l’OGEBC, vise à sécuriser le périmètre de cette nouvelle découverte archéologique contre toutes éventuelles tentative de vandalisme ou de trafic», a expliqué le même responsable. De plus, le site de cette fresque sera clôturé «au cours de cette semaine» pour le protéger, a fait savoir le même responsable avant de préciser que des travaux d’entretien et de nettoiement de cette mosaïque seront entamés «prochainement». Pour rappel,  un citoyen avait découvert mardi dernier cette mosaïque dans sa propre ferme lors des travaux de creusement, où il a informé les autorités locales afin de prendre les mesures nécessaires.

Le ministère de la Culture avait dépêché pour sa part un chercheur spécialisé en archéologie et restauration de la mosaïque, Ilyas Arifi, pour examiner cette découverte archéologique, qui avait confirmé dans une déclaration précédente que cette fresque se compose de deux lots, dont le 1er a été «très endommagé» a cause des opérations de creusement non autorisées, tandis que le 2e était «moins endommagé». Le même chercheur a ajouté que les travaux de restauration de cette découverte archéologique seront lancés «dans les plus brefs délais» par des experts du Centre national de recherche archéologique (CNRA) afin de préserver ce chef-d’œuvre qui remonte -selon les premières estimations- au 4e ou 5e siècle après J.-C. et représente le toit du caldarium (la salle chaude) d’un thermes romain.

Benadel M.