AS Monaco: Slimani, la résurrection

0
153

Qui aurait pu parier sur le retour au 1er plan d’Islam Slimani, cette saison ? Pratiquement tout le monde le donnait perdu pour le haut niveau, notamment après ses deux années complètement ratées à Leicester puis à Fenerbahçe.

D’ailleurs, on croyait qu’il allait finir sa carrière dans un des pays du Golfe pour assurer sa retraite, d’autant qu’il avait perdu sa place de titulaire à la pointe de l’attaque des Verts, barré désormais par le goaleador, Baghdad Bounedjah. Mais c’était mal connaitre l’enfant de Ain Benian dont la volonté et l’abnégation ont fini par forcer l’admiration de tous le monde y compris les plus sceptiques. Aucun joueur algérien n’a réussi en France un début de saison aussi tonitruant que Super Slim. Ses statistiques sont ébouriffantes. Il est le meilleur passeur de la Ligue 1 avec 7 offrandes et le 5e meilleur buteur avec 5 réalisations, en sept apparitions sous les couleurs de son nouveau club l’AS Monaco. Seule la superstar Neymar du PSG, Neymar a fait aussi bien ! Ce week-end, Slimani a confirmé sa belle forme affichée depuis le début de la saison, en inscrivant un but et étant passeur décisive sur un autre. Ce qui a permis à son équipe de l’emporter sur le score de 3 à 2 face à Rennes. «On a pris trois buts contre des attaquants de grande classe», a reconnu Julien Stéphan, le coach rennais à la fin de la rencontre. Les dirigeants monégasques, pour leur part, se frottent la main. Ils ont eu le nez creux en allant le chercher de Leicester sous forme de prêt. Il faut dire que le coach Jardim le connait assez bien pour l’avoir eu sous sa coupe au Sporting Lisbonne. Il savait que l’attaquant algérien avait seulement besoin de confiance pour retrouver son instinct de tueur dans la surface de réparation. Il faut dire aussi que son entente avec l’autre attaquant du club, le Franco-Tunisien Wissam Ben Yedder, fait des ravages en Ligue 1. Leur complémentarité détonne. Cette semaine encore, le duo monégasque fait partie de l’équipe type de France Football de la 10e journée du championnat de la Ligue 1. Un bel hommage pour ses deux baroudeurs qui étaient sous-estimés ces derniers temps. «On a deux attaquants de qualité, avec des profils totalement différents. Slimani est plus agressif, avec plus de mouvements de profondeur, de duels. Ben Yedder a plus de finesse technique. On est contents d’avoir fait ce mariage», analyse l’entraineur de l’AS Monaco, visiblement content du rendement de ses deux fers de lance. En effet, l’efficacité de Slimani et celle de son compère Ben Yedder permettent à leur équipe de se remettre à flot, après un début de saison chaotique. Slimani impressionne au fil des journées, d’autant qu’il est en train de prouver que sa belle forme affichée jusque-là, n’est pas due à un coup de chance. Il faudra compter sur lui aussi en sélection où il peut encore rendre d’énormes services à l’équipe nationale. Même si son talent et son abattage ne sont pas reconnus à leur juste valeur chez de nombreux fans des Verts. Une hérésie quand on connait qu’il est le meilleur buteur de l’EN encore en activité. D’ailleurs, le coach national, Djamel Belmadi, est persuadé que l’ancien sociétaire de Belouizdad peut battre le record de 36 buts en sélection détenu par Abdelhafid Tasfaout. Avec 29 banderilles, Slimani n’en est pas loin, d’autant qu’il a encore quelques années devant lui. Surtout s’il garde la même envie et la même détermination.

Ali Nezlioui