Malgré les attentats la Turquie se réserve la part du lion parmi les destinations touristiques des Algériens

0
932

La mosquée bleue et le palais de Topkapi d’Istanbul, la cité balnéaire de Bodrum ou les merveilles archéologiques d’Ephèse, autant de lieux touristiques turcs qui devront encore attendre avant de voir revenir en masse les touristes étrangers. La tentative de coup d’Etat de la nuit du 15 juillet 2016, ajoutée à la multiplication des attentats. Depuis le 1er janvier, pas moins de neuf attaques, revendiquées par Daech ou liées au conflit kurde, sont venues refroidir les amateurs de vieilles pierres, de plages paradisiaques et de culture plusieurs fois millénaire. La Turquie  engrange environ 36 millions de visiteurs étrangers chaque année, et culmine à la 6e destination mondiale. Le tourisme représente d’ailleurs 6 % du produit intérieur brut (PIB) turc. Surtout, il apporte 16 % des emplois dans un pays. Il faut dire que depuis plusieurs mois, les réservations sont en chute libre.Le nombre des arrivées des touristes en Turquie a baissé de 21,3 % à un 1,35 million en novembre 2016 par rapport au même mois de l’année 2015, a relevé le ministère turc du Tourisme. Le nombre des visiteurs étrangers a diminué entre janvier et novembre 2016 de 30,8% par rapport à la même période de 2015 pour se situer à 24,05 millions, selon la même source. Les touristes russes étaient au cours des 11 premiers mois de l’année 2016 de 822.159 visiteurs, soit une baisse de 77,3% par rapport à la même période de l’année 2015. L’Allemagne, la Géorgie et le Royaume-Uni étaient les principales sources d’arrivées d’étrangers vers la Turquie durant cette période, a indiqué le ministère. il est à noter que paradoxalement la Turquie est devenue en 2016 la première destination touristique des Algériens désirant passer leurs vacances d’été à l’étranger. Ainsi, et selon les déclarations du porte-parole de l’Union nationale des agences de tourisme et de voyages, Elias Senouci, la Turquie s’est réservée l’été dernier  la part du lion parmi les destinations touristiques ou d’affaires des Algériens qui visiblement ne semblent pas refroidis par la situation sécuritaire instable et les nombreux attentats.Ce constat a été relevé chez plusieurs agences de tourisme et de voyages d’Alger qui ont affirmé courant la saison estivale 2016, pour les fêtes de fin d’année et les vacances d’hiver, que la majorité des citoyens qui venaient réserver, choisissaient la Turquie comme première destination, principalement du fait des tarifs des séjours, comparés  à ceux proposés en tourisme local. En effet, ce pays propose des offres alléchantes à des prix compétitifs où les nuitées sont les moins chères avec une multiplicité de services qui conviennent à toutes les catégories sociales, (toutes les bourses) aux familles et aux jeunes. Il a également affirmé que les derniers attentats qui ont touché notamment l’aéroport d’Istanbul n’ont pas affecté le choix des Algériens.