Audience: Tebboune a reçu Karim Younes et le colonel Youcef El Khatib

0
135

L’ancien coordinateur général de l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM), Karim Younes a été reçu, ce mardi, par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

Le chef de l’Etat et Karim Younes «ont échangé leurs vues sur la situation générale du pays, entré dans une phase de changement à la faveur des consultations en cours sur l’amendement de la Constitution visant à l’adapter aux revendications populaires, à instaurer une véritable séparation des pouvoirs et à conférer l’harmonie à l’action des institutions dans le cadre d’une vision démocratique globale pour la réforme de l’Etat, avec tous ses démembrements et institutions», précise le communiqué. Pour Karim Younes, «la concertation, l’écoute et le recoupement des avis des différents acteurs avant la présentation des propositions et observations au panel d’experts en charge de l’élaboration de la mouture finale de la Constitution, est une procédure pertinente et judicieuse, par laquelle le président de la République ouvre le champ du renouveau, en alliant l’expérience de la société civile à celle de la classe politique», précise la même source.

En outre, Karim Younes «a donné son avis sur les moyens d’appuyer ces efforts pour construire l’avenir dans le cadre de la nouvelle République», conclut le communiqué. Poursuivant ses consultations avec les personnalités politiques nationales, le président de la République, a reçu en audience, hier, le colonel Youcef El Khatib, ex-chef de la Wilaya IV historique. Selon un communiqué de la présidence de la République la rencontre a été l’occasion d’un large échange entre les deux hommes sur la situation politique du pays en général et en particulier le projet de révision de la constitution, dans le cadre de la concrétisation du slogan du Hirak «l’Algérie nouvelle». Le même communiqué ajoute que le chef de l’ex-Wilaya IV historique a formulé des propositions en vue du changement du système politique, tout en insistant sur la nécessité de sauvegarder l’esprit et la lettre de la Déclaration du 1er Novembre pour conforter l’unité de la nation et combattre les tendances séparatistes et régionalistes.

  1. M.T.