Avancement des réformes : L’UGTA et le patronat expriment leur solidarité avec le gouvernement

0
15

L’Union générale des travailleurs (UGTA) et les organisations patronales se sont engagées, hier, à Alger, à faire preuve  de «solidarité» dans leurs démarches et à «coordonner leurs actions avec le gouvernement pour garantir l’avancement des réformes». La centrale syndicale et huit organisations patronales ont exprimé, dans une  déclaration sanctionnant une réunion tenue au siège de l’UGTA, leur  engagement «à faire preuve de solidarité dans leurs démarches et à  coordonner leurs actions avec le gouvernement pour garantir l’avancement des réformes, facteur décisif de la promotion économique et sociale». Ils ont également affirmé «leur détermination à continuer le dialogue et la concertation instaurés par le Président Bouteflika», tout en lui exprimant leur «estime incommensurable, leur attachement  indéfectible et leur fidélité totale». Considérant le communiqué du dernier Conseil des ministres, tenu sous la présidence du Président Bouteflika, comme étant «la nouvelle feuille de  route du développement et de la croissance économique du pays», les auteurs de la Déclaration se sont déclarés «conscients de la portée des hautes  instructions du président de la République», et réitéré «leur engagement à  ne ménager aucun effort afin de contribuer à amplifier l’épanouissement  social et accentuer le développement économique».

Le développement et la sécurité économique nationale sont «notre  préoccupation majeure», ont-ils ajouté insistant sur l’intensification de  la croissance, la promotion des investissements, le développement agricole et rural, la promotion de la production nationale, la performance de l’entreprise et la justice sociale. Outre l’UGTA, la déclaration a été signée par le FCE, la CIPA, la CNPA, la CAP, l’UNEP, l’AGEA, l’UNI, et la CGEA.

L’UGTA «optimiste» quant aux décisions du président de la République

A l’issue de l’adoption de cette déclaration, l’UGTA a exprimé son «optimisme» quant aux décisions prises par le président de la République,  Abdelaziz Bouteflika, lors du dernier Conseil des ministres ayant défini les contours du paysage économique du pays, a indiqué, son  secrétaire national chargé des Affaires générales, Ahmed Guettiche. Ce dernier a tenu à préciser que la réunion de ce matin, initiée par la  Centrale syndicale en coordination avec les organisations patronales  concernées, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des propositions de  la bipartite (UGTA-patronat) et vise essentiellement à souligner «la  solidarité» et «l’union» des deux partenaires avec le gouvernement. Pour ce même responsable, l’enjeu consiste à «faire avancer» le pays, et à assurer sa «stabilité» et «le bien-être» du citoyen algérien. Il s’agit, selon lui, d’y arriver «à travers, notamment, le renforcement de l’outil de travail et la protection de la production nationale». Le représentant de la Centrale syndicale s’est, en outre, félicité de la «préservation du caractère social» dans le Plan d’action du gouvernement, souhaitant que la prochaine loi de finances soit orientée dans ce sens.