Avant le match crucial contre le Togo –  Belmadi prépare sa troupe à Sidi Moussa

0
977

Les choses sérieuses commencent pour la sélection nationale, en stage au Centre technique de Sidi Moussa (CTN), depuis lundi pour préparer le match qualificatif à la CAN, contre le Togo prévu ce dimanche à Lomé (17h). L’effectif des Verts est au complet. Cependant,  Rafik Halliche blessé a dû déclarer forfait, hier.

Il a été remplacé au pied levé par le Sétifien Abdelkader Bedrane qui a déjà pallié l’absence de Ayoub Abdellaoui, lors du stage précédent. Djamel Belmadi a programmé une séance d’entrainement hier matin. Tout le groupe a répondu présent y compris Raïs M’Bolhi dont la participation à la rencontre contre le Togo était incertaine pour cause de blessure. Finalement, le staff médical l’a déclaré apte pour le service. C’est une bonne nouvelle pour l’équipe eu égard à son importance dans l’échiquier  du coach national.Par ailleurs, Le déplacement vers Lomé est programmé ce vendredi 16 novembre sur un vol spécial au départ de l’aéroport international Houari-Boumediene d’Alger. Les camarades de Mahrez auront à effectuer encore deux jours de stage à Sidi Moussa. Une occasion pour eux de peaufiner leur préparation et pour l’entraîneur national d’arrêter son onze, ou du moins le groupe qui sera appelé à affronter les Togolais. Il est fort probable que le sélectionneur des Verts opère quelques changements dans l’équipe-type, notamment au milieu de terrain. Avec l’absence de Nabil Bentaleb dans l’entrejeu, il est probable que le nouveau capé Oussama Chita fasse ses grands débuts en équipe nationale. Une hypothèse à ne pas écarter, même si Belmadi a l’embarras du choix dans ce secteur névralgique. Mais le fait que le joueur usmiste n’a pas pu participer, lundi, au match retard de son équipe face au MCO, n’est pas fortuit. Pourtant, Chita avait fait la veille le déplacement à Oran avec ses coéquipiers, mais il a dû, lui et son camarade Abderrahmane Meziane, retourner en urgence à Alger pour rejoindre le stage de l’EN. Visiblement, Belmadi tient à lui. Sinon il l’aurait laissé à la disposition de son club un jour supplémentaire.

Il faut dire qu’après la piètre prestation de l’équipe nationale à Cotonou, l’entraîneur national a été très déçu par le rendement de certains joueurs. Il s’est rendu compte que des changements au sein du groupe sont nécessaires pour redonner une nouvelle dynamique à son équipe. Ce rendez-vous contre le Togo pour qualifier les Verts à la phase finale de la CAN, en  cas de victoire. A deux journées de la fin de la phase des poules, l’Algérie occupe la première place de son Groupe à égalité de points avec le Bénin (7). Le Togo suit à deux longueurs, sachant que les deux premiers de la poule seront qualifiés. C’est dire l’importance de cette rencontre pour les Eperviers. Ces derniers sont en stage depuis une semaine déjà sous la houlette de leur entraineur français, Clause Leroy, surnommé le sorcier blanc. Leur star Adebayor, absente lors du dernier match des Togolais, sera cette fois bien présente face à l’Algérie. L’ancien joueur d’Arsenal et du Real Madrid sera une nouvelle fois la principale menace pour l’équipe nationale.Les Verts devront également s’adapter à la pelouse synthétique du stade municipal de Lomé qui est aux dernières nouvelles, dans un piteux état. Des paramètres qu’il faudra prendre en compte pour ne pas revenir bredouille du Togo.

Ali Nezlioui