Avec un taux de participation supérieur à celui de 2012: Le FLN et le RND gagnent la bataille des locales, les partis islamistes en déclin

0
37
Photo Fatah Guidoum@

Le FLN et le RND ont consolidé leur position de première et seconde force politique du pays en remportant la bataille des élections locales qui se sont déroulées, jeudi dernier, et qui ont vu, en revanche, un net recul des partis islamistes contre une forte progression des petits partis et des Indépendants.

En effet, selon les chiffres fournis hier par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’aménagement du territoire Noureddine Bedoui, il ressort, en premier, que le taux de participation national a été de 46,83 % pour les APC et 44,96 % pour les APW. Il est en nette progression par rapport au dernier scrutin des locales en 2012 qui a été de 42,92%, mais également par rapport aux dernières législatives du mois de mai qui a été de 38,25% pour ce qui est des APW. Il en est également de même pour ce qui est des APC avec respectivment, 44,26% pour les locales de 2012, et bien sûr le même taux de 38,25% pour ce qui est des dernières législatives. Le Front de libération nationale (FLN) est arrivé en tête des élections locales avec 603 APC et 711 sièges dans les APW, suivi du RND avec 451 APC et 527 sièges APW. A ce titre, Noureddine Bedoui a affirmé que les altercations survenues au niveau de certains centres et bureaux de vote «n’ont aucun effet sur les résultats de ce scrutin». Il a indiqué que des bureaux et centres de vote dans certaines communes ont connu des dégradations partielles ou totales, affirmant que les mesures qui s’imposent ont été prises pour ces altercations qui «n’ont aucun effet sur les résultats de ce scrutin». S’agissant des «dysfonctionnements» relevés dans certains centres et bureaux de vote, Bedoui a expliqué qu’ils étaient dus «aux mesures organisationnelles prises au profit du corps électoral dans le but de rapprocher l’électeur des centres de votes, notamment après les opérations de relogement». Bedoui a rappelé que l’électeur «pouvait s’assurer de son centre de vote via le site web du ministère de l’Intérieur». Le ministre a, d’autre part, souligné l’importance majeure de ce scrutin pour la concrétisation des futures réformes au niveau des collectivités locales, mettant en avant la démarche du gouvernement visant à concrétiser les réformes et à remédier aux insuffisances relevées en matière de gestion locale. Après avoir rappelé que la question de la gestion des collectivités locales était au centre des chantiers ouverts, Bedoui a affirmé que lors du prochain mandat, l’élu local se verra attribuer de plus larges prérogatives et le rôle économique des collectivités locales sera renforcé.