Baisse des importations des dérivés de pétrole de 30 % à l’horizon 2020 – La raffinerie  d’Arzew et le GPL y jouent un rôle predominant

0
83

L’utilisation du GPL réduira L’utilisation du gaz du pétrole liquéfié (GPL) par un demi-million de véhicules réduira la facture d’importation des  dérivés du pétrole de 30 pour cent à l’horizon 2020.

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a déclaré en marge d’une visite qu’il a effectué dans la wilaya de Mostaganem que le nombre de véhicules ayant opté pour l’utilisation du GPL est passé de 260.000 véhicules en 2016 à 400.000 cette année et devra  selon les estimations atteindre en 2020 plus de 500.000 vehicules. Le ministre a fait savoir que l’Algérie produit actuellement 11,5 millions de tonnes de dérivés du pétrole par an et importe 3,5 millions de tonnes de ces produits raffinés pour satisfaire les besoins nationaux.  Ce chiffre sera revu à la baisse dans les prochaines années grâce à la raffinerie  d’Arzew (Oran) qui aura une capacité de production de 2 à 3 millions t/an  et l’utilisation du GPL. L’Algérie aura dans les deux à trois années à venir opter pour le raffinage  et la production des dérivés du pétrole à l’intérieur du pays et se dirigera vers l’exportation de ces produits vers des pays africains ayant fait des demandes dans ce sens, a ajouté le ministre.

Yasmine.D