Bengrina insiste sur l’impératif de gagner la bataille de la sécurité alimentaire en Algérie

0
71

Le candidat à la Présidentielle du 12 décembre, Abdelkader Bengrina, a mis l’accent, hier, à El-Bayadh, sur l’impératif de gagner la bataille de la sécurité alimentaire pour préserver la souveraineté de l’Algérie.

Lors d’un meeting organisé à la bibliothèque publique de la ville d’El Bayadh, au 6e jour de la campagne électorale, Bengrina a affirmé que «celui qui ne peut subvenir à ses besoins quotidiens en nourriture, ne peut être souverain dans sa décision», estimant nécessaire de «gagner la bataille de la sécurité alimentaire pour préserver la souveraineté et la stabilité de l’Algérie». «L’Algérie n’est pas en mesure de subvenir à tous les besoins alimentaires du peuple en cas de crise», a-t-il mis en garde, lançant «nous ne parviendrons pas à tenir plus de 3 mois. Il est temps, alors, d’assurer les besoins alimentaires du pays». La wilaya d’El Bayadh, terre de la Révolte de Sidi Cheikh, «dispose d’atouts considérables pour réaliser la sécurité alimentaire. Cependant, l’ancien système «a œuvré pour la consécration de la dépendance, en privilégiant la politique de l’importation au détriment du produit national». «Si je suis élu à la tête du pays, je ne permettrai, en aucun cas, à la bande de sortir de prison, ni son retour au pouvoir», a fait savoir, dans ce sens, Bengrina, soulignant que «le peuple algérien fait preuve, aujourd’hui, d’une grande conscience et dénoncera tous ceux impliqués dans les manœuvres de l’ancien régime». Répondant aux citoyens rassemblés à l’extérieur de la bibliothèque publique pour exprimer leur refus à la tenue de l’élection présidentielle, Bengrina a déclaré : «Nous nous mettrons aux côtés de nos frères qui refusent les élections. Ce ne sont pas nos ennemis. Nous œuvrerons ensemble au mieux des intérêts du pays et l’urne tranchera», ajoutant que «le refus de l’élection présidentielle est synonyme d’une période de transition». Pour rappel, la wilaya d’El Bayadh vient en tête des wilayas quant aux formulaires signés pour la candidature de Bengrina à l’échéance présidentielle. Le candidat à la présidentielle a déclaré, à ce propos, «cela nous charge d’une responsabilité supplémentaire et nous remplit de confiance en vue d’être fidèle et dévoué à l’Algérie».