Blida: 2 millions de touristes visitent la région de Chréa annuellement

0
1260
Photo conception L'Echo d'Algérie@

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Hacène Mermouri, a affirmé, ce jeudi, à Blida, que la région montagneuse de Chréa attire deux millions de touristes annuellement, ce qui reflète l’attrait des sites touristiques en Algérie.

Dans une déclaration à la presse au terme de sa visite de travail dans la wilaya de Blida, le ministre a indiqué que le parc national de Chréa enregistre 2 millions de touristes issus des différentes régions du pays. Station hivernale par excellence, Chréa se distingue par les activités sportives qui y sont pratiquées et constitue également une réserve naturelle permettant aux chercheurs d’étudier la chaîne environnementale qui y existe de par la faune et la flore outre les espèces rares et protégées qu’elle contient, a fait savoir le ministre. Le ministre a salué, dans ce sens, les associations et la société civile en reconnaissance de leurs initiatives volontaires en faveur de la généralisation du tourisme local. Il s’agit selon le ministre, d’accompagner la volonté des autorités locales en vue de promouvoir le secteur du tourisme et d’artisanat et répondre aux différents besoins des investisseurs en leur facilitant les procédures. Mermouri a appelé les agences de voyage à contribuer à la relance de l’activité touristique interne à travers l’organisation de voyage dans toutes les régions du pays. Par ailleurs, le ministre a rappelé que le tourisme saharien a enregistré une hausse de 26 % en termes de nombre des touristes durant les deux derniers mois (160 000 touristes algériens et 10 000 touristes étrangers), ajoutant que les hôtels au Sud du pays affichent complet durant cette période, ce qui démontre l’amélioration de ce tourisme par rapport à l’année précédente. S’agissant des projets d’investissement, le ministre a déclaré que l’Etat encourageait tous les projets et accordait des facilités aux investisseurs dans ce domaine. Cependant, il y a certains projets qui sont entravés par des obstacles juridiques et autres, ce qui nécessite la coordination entre les différents secteurs concernés et l’application rigoureuse de la loi, a expliqué Mermouri ajoutant qu’une commission chargée de la révision des lois, a été installée au niveau du ministère, notamment, celles portant zones à extension touristique (ZET). Pour ce qui est de la privatisation des entreprises publiques relevant du secteur, le ministre a fait savoir que la prise de décision sur ce sujet relevait du Conseil des participations de l’Etat (CPE). Pour le secteur de l’artisanat, Mermouri a indiqué que ce dernier était pris en charge par les autorités qui œuvrent au règlement des problèmes soulevés, notamment en ce qui concerne la disponibilité des locaux ou des ateliers pour les artisans en vue de les aider à commercialiser leurs produits. Le premier responsable du secteur a ajouté que son département ministériel avait instruit les Chambres de l’artisanat au niveau national de rechercher de nouveaux mécanismes de commercialisation pour assurer la pérennité de la production qui ne doit pas se restreindre à des occasions pré- cises. Il a appelé également les autorités locales à mettre à profit les week-ends et toutes les occasions pour exposer et vendre les produits d’artisanat. Le ministre a entamé sa visite à la wilaya par l’inspection de l’hôtel Ennassim dans la région de Chréa avant d’écouter un exposé sur le parc national de Chréa. Il s’est par la suite rendu à la Maison de l’artisanat à Ouled Yaïch où lui ont été présentés des produits fabriqués par des artisans avec lesquels il a eu un échange sur les problèmes rencontrés.