Bouira: Un réseau national de trafic de cartouches d’armes de chasse démantelé

0
1218
Photo conception L'Echo d'Algérie@

Un réseau de trafiquants de cartouches d’armes de chasse activant au niveau national a été démantelé ces derniers jours à Bouira par les services de la Gendarmerie nationale, a indiqué le chef du groupement de ce corps constitué, le lieutenant-colonel Mahdjoub Areibi Kamel. Ce réseau de trafic de cartouches est composé de quatre individus, trois arrêtés et un autre originaire d’Ain Defla est en fuite.

Cette opération a été effectué il y’a 20 jours, a expliqué le même responsable lors d’une conférence de presse consacrée au bilan des activités de la Gendarmerie nationale à Bouira. Selon les détails donnés par le lieutenant colonel Mahdjoub Areibi, un atelier de fabrication de cartouches et autres munitions d’armes de chasse a été découvert à Fraxa (sud de la wilaya). « Ce réseau s’étend jusqu’à Ain Defla selon les investigations que nous avons menées dans le cadre de cette opération lancée depuis le crime survenu à Taghzout (Est de Bouira) », a précisé le chef du Groupement de la Gendarmerie nationale. Ce dernier a ajouté en outre avoir évoqué cette question avec le premier responsable de la wilaya, estimant qu’il est préférable de rouvrir les armureries afin que les chasseurs possédant légalement des armes puissent se doter de munitions nécessaires et éviter ce phénomène de trafic illicite », a-t-il dit. Au total 8440 fusils de chasse ont été restitués à leurs propriétaires dans la wilaya de Bouira et ce depuis le début de l’opération en 2013, a fait savoir dimanche le même officier. « Depuis 2013 à ce jour, nous avons restitué 8440 fusils de chasse à leurs propriétaires et l’opération se poursuit toujours », a expliqué le même responsable, précisant que 2770 fusils Baikal avaient été restitués à leurs propriétaires dans le cadre de l’opération des indemnisations. Selon le chef du Groupement de la Gendarmerie nationale, il ne reste que 1120 propriétaires qui ne sont pas encore touchés par cette opération de restitution des fusils de chasse. « Mais ils vont tous avoir leurs fusils de chasse de façon progressive », a assuré le lieutenant-colonel Mahdjoub.